Par : Abdellah HANBALI

L’Organisation World Art Games – Morocco, organise du 19 au 30 janvier, une exposition collective à la galerie Bertuchi, école nationale des Arts et Métiers de Tétouan. Un rendez-vous auquel ont été invités un panel d’artiste-peintres, représentants la quasi-totalité des régions du Royaume : Mohammed Akkouh, Mahassin Kardoud, Abdelilah El Filali Mohib, Abdelali Qeddari, Abderrazzak El Bekkar, Adil Essafi, Lamqadmi El Ayyachi, Hicham El Mottaqi, Mohamed Akkouh, Morad Ben Haqa, Mouhcine Zhar, Mohamed Ghouzoula, Said Chokairi et Youssef El Hadad.

« Visions » est le thème choisi pour cette exposition. C’est donc une invitation à la découverte de chacun des artistes, ses particularités artistiques et  son champ de vision propre.

Souad Sbibi qui est responsable de communication de cette organisation nous a précisés à ce propos : « Visions est une exposition qui réunit les visions picturales de 14 artistes plasticiens ayant chacun un parcours « divergent», différent des autres, mais sans nul doute, qui a une double dimension plastique et esthétique.

A ce propos,  c’est  la deuxième activité culturelle de l’organisation World Art Games-Morocco, affiliée à l’organisation internationale (62 organisations à travers le monde) et dont le siège se trouve en république de Croatie.

A travers l’art, la musique, la poésie…cette organisation œuvre à faire passer un message de paix et de tolérance entre les peuples, sans distinction de race, de religion, ni d’orientation politique.

L’exposition actuelle se veut un dialogue avec son espace, son patrimoine, les particularités culturelles de la région de chacun des artistes, tout en sachant rester ouverte sur le monde. Le succès que connait cette exposition depuis  l’inauguration et dont témoigne, entre autres, l’affluence des visiteurs, repose principalement sur nos efforts  à communiquer fort sur le programme  et   ses objectifs tracés. On reste attentifs au moindre détail. »

Pour ce qui est des artistes présents à cette exposition, nous avons choisi de nous  focaliser sur le travail de Mahassine Kardoud, unique représentative de la gente féminine, mais qui a captivé notre attention en nous parlant de son itinéraire artistique, tout en nous faisant découvrir qu’elle  appartient à cette catégorie de peintres  mus par la passion et dotés d’une grande capacité de travail et de patience. Des valeurs qui les poussent à reprendre l’œuvre, plusieurs fois, sans  se lasser ni se décourager, jusqu’à atteindre  l’aboutissement final. Une passion, une persévérance, un talent et une quête de nouveautés, qui finissent après moult tentatives et souffrances,  par leur valoir, la reconnaissance du public.

Mahassine Kardoud fait partie de ces  artistes authentiques, à la personnalité très marquée. Elle est parvenue avec brio à doter ses toiles d’une splendide lumière et d’en offrir à chacune, une vitalité, un langage, une qualité de la matière et une sureté de la touche. Ses  œuvres se distingues et parviennent à  capter l’attention : Le savant dosage des couleurs, la maitrise des lumières, des formes, des fonds, parviennent à créer une magnifique harmonie, que seuls une formation académique (lauréate de l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Tétouan),  doublée d’un talent hors pair, sont capables d’engendrer.

Ce sont là quelques caractéristiques de ses toiles qui témoignent, si besoin est  de  cette sensibilité et de cet égard naturel qu’elle parvient à déposer sur chacune de ses toiles.

«Dans mes œuvres, nous dit-elle, je cherche dans l’acte de peindre, ce geste « spontané » qui serait un prolongement de ma pensée, comme si l’expression de mon questionnement devait passer par le corps, mon corps. Il y a une certaine osmose, une certaine symbiose entre ma toile et moi. C’est une agréable symphonie interactive et dont je reste consciente tout au long de sa composition. Spontanéité qui ne signifie nullement improvisation, mais superposition logique de couches, de touches et de couleurs chargées de sincères émotions. C’est un ensemble que j’étudie avant de commencer ma toile. Chacune doit respecter les priorités qui sont  siennes et chacune doit trouver la place et la couleur qui lui conviennent

Le résultat final est un mélange d’interprétations, de rêve et de nostalgie. Chaque toile devient l’expression de tous mes états d’âme et la finalité est de parvenir à cerner mon idée pour la tenir et être en mesure de la présenter de la plus belle des manières..»

Notons que cette exposition se déplacera à Fès du 17 au 30 février.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/01/kardoud.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/01/kardoud-150x150.jpgadminsLoisirsPar : Abdellah HANBALI L'Organisation World Art Games - Morocco, organise du 19 au 30 janvier, une exposition collective à la galerie Bertuchi, école nationale des Arts et Métiers de Tétouan. Un rendez-vous auquel ont été invités un panel d’artiste-peintres, représentants la quasi-totalité des régions du Royaume : Mohammed Akkouh, Mahassin Kardoud,...Source de L'information Fiable