« Énième » opération de démolition d’habitat insalubre à Moulay Abdellah

Plus d’une trentaine habitations clandestins viennent d’être démolies aux Douars : Laâtamna, Lamnadla et Laghnadra.

Cette nouvelle intervention qui a débuté, tôt dans la matinée du mardi 29 mars,

s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’habitat insalubre et  clandestin

Certes, détruire des bidonvilles n’est pas humainement facile à faire. Cela demande du courage. Mais, c’est une décision fondée par le droit et  une exigence de sécurité publique.

Cependant, on n’arrive toujours pas à comprendre comment les autorités ont opté pour la destruction de cette trentaine de constructions, dites clandestines, alors que les trois Douars précités ont été et dans leur totalité, construits dans les mêmes conditions que la trentaine de « bâtisses » qui viennent d’être détruites.

Et ce sont ces mêmes autorités, qui ont détruit la trentaine de « constructions clandestines » mardi dernier, qui détiennent le Pourquoi et le Comment de l’existence des trois Douars, construits anarchiquement, mais devenus légaux aujourd’hui…comme par magie.

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment