Eliminatoires de la CAN 2017 : MAROC-CAP VERT : 2-0 « LES MAROCAINS COMPOSTENT LEUR BILLET POUR LE GABON »

Par: Abdellatif Cherraf

Le malheur de Badou Ezaki a fait le bonheur d’Hervé Renard ! Le premier a choisi comme terrain d’entente avec FRMF, le tribunal. Le second ne peut souhaiter mieux que ce départ fascinant avec le onze national qui vient de se qualifier pour la CAN 2017.

Il a suffi de 72 heures de temps et 187 minutes de jeu, d’abord à Praia,  puis à Marrakech pour que les marocains compostent leur billet pour le Gabon.

maroc10

 Il faut le faire face à l’équipe  qui occupe la classée première place FIFA,  des équipes africaines ! Un grand bravo donc au onze national et sa pointe de fer de lance El Arabi, auteur des trois buts…

Il faut dire que nos internationaux étaient bien motivés pécuniairement, quelque chose comme huit briques et mentalement, suite au déclic provoqué par l’arrivée de Renard et la victoire à l’extérieure  face au Cap Vert. Il  était aussi temps à cette équipe nationale, de sortir de cette léthargie qui n’a que trop duré ! Quoique le nouveau staff technique a du pain sur la planche car la victoire marocaine était laborieuse face à des capverdiens  diminués par l’expulsion de leur excellent défenseur, Carlos Da Craka suite à deux cartons jaunes. On peut dire que la chance a souri aux  onze national, quand l’arbitre Keita siffla le pénalty en faveur de l’artiste Boufal, qui gratifia le public de  son festival de dribbles qui mirent au vent quatre défenseurs capverdiens (52’).

Super heureux par sa transformation du pénalty, Youssef El Arabi alourdit le score d’un joli heading croisé (61’)… à 2 à rien, et en surnombre, les carottes étaient cuites pour le Capverdiens  dont  une belle action collective ponctuée d’un centrage, mais Mounir Mhamed accrédité d’un grand match, était à la parade (44’).

Auparavant et précisément à la 31ème minute, Mendes dribbla deux défenseurs et d’un tir puissant expédia le ballon à côté du poteau de Mounir. C’était la réplique au tir de loin de Belhanda dans les mains de Dias (27’).

Somme toute, ce match fut laborieux pour les marocains qui ont prouvé, encore une fois, qu’ils veulent arriver au sommet du football africain et c’est tout le mal qu’on leur souhaite.

 

Related posts

Leave a Comment