slimane

Abdellah Slimani ,Conservateur de la Médiathèque

Par Driss Tahi

 

Les étudiants et autres adeptes de la  lecture à El Jadida ne pouvaient espérer  meilleur endroit pour s’épanouir qu’une médiathèque, implantée telle une orchidée rare au creux du parc Hassan II ,ex-Spiney qui représente l’un des espaces verts par excellence, et le plus réputé de la ville.  Un lieu calme et propice à la concentration, et qui inspire la créativité. Un lieu de vie, de découvertes, de rencontres et d’échanges.

Un pavillon de près de 600 mètres carrés, très bien aménagé , en espaces adultes , adolescents et enfants ; agencé avec un rayonnage contenant des centaines de livres scientifiques , littéraires ,de philosophie ,d’histoire et contes pour enfants….en plus d’un équipement numérique pour la  lecture et la recherche.

L’émergence de ce joyau en 2007 fut sans aucun doute un événement culturel d’une grande importance pour la ville et les habitants des communes avoisinantes… Le premier dans son genre.

La médiathèque aujourd’hui est en passe de remplir le rôle qui lui a été assigné à son inauguration : promouvoir la culture, et favoriser l’accès au livre à un grand nombre de citoyens.

A ce propos Abdellah Slimani conservateur nous a fait part de sa satisfaction quant à l’affluence que connait la médiathèque tous les jours et surtout le mercredi :

« 60 à 70% des usagers sont des étudiants universitaires,  mais nous accueillons aussi des adolescents et des enfants.

Permettre à chacun de s’éduquer, de s’informer est notre devise.

Nous envisageons dans l’avenir de nous doter de plus de moyens, afin d’offrir davantage de possibilités au public, surtout dans le domaine du numérique ,et faire en sorte à ce que la lecture puisse être pour tous, un vecteur d’émancipation. En outre, nous sommes aussi conscients qu’elle est un moyen de lutte contre l’illettrisme ».

Un parmi les jeunes étudiants attablé devant une pile de livres dans l’une des salles d’études m’a dit :

« C’est vrai qu’on ne trouve pas toujours tous les ouvrages qu’on cherche, mais dans l’ensemble on est satisfait, d’autant plus que le cadre offre une ambiance calme et estudiantine idéale pour la lecture et les recherches. Aussi, la médiathèque est devenue pour moi un lieu nécessaire et incontournable ».

Par ailleurs, faciliter l’accès au livre aux élèves en milieu rural ,dans les slimane 1douars dépourvus d’espaces de lecture , là où la bibliothèque demeure toujours un luxe ,en mettant à leur portée des ouvrages littéraires à travers une bibliothèque mobile, et en organisant pour eux des rencontres et des échanges directs avec certains auteurs .un rêve caressé depuis longtemps , aujourd’hui une tâche à laquelle s’attelle Abdellah Slimani, et qui ne tarderait pas à voir le jour, et à se concrétiser .

La médiathèque se veut aussi un lieu de rendez vous littéraires très sollicité , qui a réussi grâce aux efforts déployés par les responsables et par des partenaires comme:

-L’Association Des amis de la médiathèque

– La ligue des écrivaines du Maroc section El Jadida

– L’Association Mazagan

à attirer des personnalités prestigieuses et connues: écrivains, poètes ou artistes venus présenter leurs ouvrages lors de rencontres qui ont connu un honorable succès.

À cet effet, le public de la médiathèque a eu le plaisir d’accueillir durant les dernières années pour ne citer que quelques noms :

Yassine Adnane , Mohamed El Achaâri, Abdelkrim Jouiti, Mohamed Berrada , Ahmed Bouzefour , Majida Benkirane, Bety Batoul , Mourad El khatibi, Mustapha Jdidi Jmahri, Houssine Talal , Brahim El Hajri, Redouane Khdid , Driss El khouri

Abdellah Bellabes, A. El Azhar.

Et bien d’autres.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/01/slimane-2.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/01/slimane-2.jpg?resize=150%2C150adminsArt & CultureAbdellah Slimani ,Conservateur de la Médiathèque Par Driss Tahi   Les étudiants et autres adeptes de la  lecture à El Jadida ne pouvaient espérer  meilleur endroit pour s'épanouir qu'une médiathèque, implantée telle une orchidée rare au creux du parc Hassan II ,ex-Spiney qui représente l'un des espaces verts par excellence, et le...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires