lum

Et dire qu’un beau jour, on avait poussé l’imprudence jusqu’à lui attribuer le qualificatif “d’El Jadida, ville des lumières”.

Soutenues par une overdose d’optimisme et un  honorable élan d’amour vis-à-vis de leur ville, deux petites associations locales avaient même osé monter aux portes du parc Mohammed V, un panneau géant (8m/4m), en guise de bienvenue aux touristes et visiteurs et où on pouvait lire “Bienvenus à El Jadida, ville de l’Araucaria et des lumières” (Merci B.Amina).

Tout cela est bien loin de nos jours. La majesté de l’Araucaria ne suscite plus aucun intérêt et la lumière tonifiante a cédé la place à un clair-obscur étouffant et déprimant qui n’incite guère à une balade de nuit même lors des  saisons les plus clémentes et surtout dans un centre de ville censé être attracteur et incitateur à la joie des promenades nocturnes sous l’aile sécurisante de cet éclairage dit public.

Ça c’est côté jardin. Quant au côté cour, et je signifie par là les quartiers périphériques, il se trouve que bien souvent on a de la peine à traverser certaines zones, tant l’obscurité qui les enveloppe est quasi totale. Même les habitants du coin ne se formalisent plus de cet état de fait puisqu’ils ont appris depuis longtemps, à se guider aux éclairages des phares de voitures et autres véhicules, comme c’est le cas aujourd’hui du côté du rond point Ezzaitouna du quartier Essalam où les trois voies qui y mènent sont dans le noir-obscur sans que cela suscite ni la curiosité, ni l’intérêt ni la responsabilité de personne.

Qui a osé parler du syndrome d’insécurité?

 

                                     Chahid Ahmed

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/01/lum-1.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/01/lum-1.jpg?resize=150%2C150adminsArrêt Sur Image  Et dire qu’un beau jour, on avait poussé l'imprudence jusqu'à lui attribuer le qualificatif “d’El Jadida, ville des lumières”. Soutenues par une overdose d'optimisme et un  honorable élan d’amour vis-à-vis de leur ville, deux petites associations locales avaient même osé monter aux portes du parc Mohammed V, un panneau géant...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires