Municipalité d'El Jadida

Par: Khadija Benerhziel

La propreté , ou la saleté d’El Jadida,  oui , parlons – en encore et toujours. Sujet  toujours récurrent , rabâché, de la  réalité choquante à laquelle sont quotidiennement confrontés , les habitants indignés.

Non moins écoeurés le sont aussi les autres jdidis qui n’y habitent pas et qui viennent pour y retrouver leurs vieux souvenirs, vestiges d’un passé encore proche d’une ville qui fut qualifiée dans les années 70, comme la ville la plus propre du pays . Et pour cause. Dans les rues et les venelles de la ville , les habitants balayaient devant chez eux et ramassaient leurs ordures qu’un éboueur venait collecter dans sa brouette quotidiennement .

gouverneur

Le gouverneur M.Mohammed El Guerrouj

Du plus loin que je me rappelle de mon enfance,  chaque habitant du derb  passait à la chaux blanche devant chez lui, et peignait son mur ou celui du voisin s’il le fallait. Tout le monde mettait la main à la pâte,  ou plutôt mettait son pinceau dans le seau de la chaux (ça rime en plus) , en toute convivialité,  que ce soient des juifs, des musulmans,  riches ou pauvres, pour enjoliver leur environnement.

Les gérants du bien public de cette époque faisaient aussi leur travail en toute conscience, ils faisaient des rondes d’inspection dans les quartiers et imposaient des amendes aux habitants delinquants. Et ainsi , notre ville était coquette et il y faisait bon vivre

benrbia

Le président du conseil communal M.Jamal Ben R’biâ

Hélas! !qu’en est il aujourd’hui de ces pratiques d’assainissement urbain et d’embellissement de l’environnement?

C’est la frénésie du néant total, aussi bien du côté des gestionnaires municipaux , que du côté des habitants. Les premiers ne semblent pas prendre conscience de leur responsabilité et laissent la ville agoniser sous l’amoncellement des immondices,  et les seconds semblent se complaire dans cette situation et en ont fait leur compagne quotidienne.

Notre pauvre ville est donc en train de mourir à petit feu sous l’ entassement des ordures dans toutes ses arteres, ordures qui font le bonheur des animaux errants ainsi que des déchets humains ( passez moi le mot) , qui sillonnent ses rues jour et nuit .

Elle s’asphyxie par les  mauvaises odeurs qui émanent de ces ordures , par celles provenant du quartier industriel ,  du complexe de Jorf El Asfar et des égouts. Les beaux parcs datant du protectorat se sont vus négliger par les conseils municipaux qui se sont succédé à la tête de la ville , les arbres séculaires qui faisaient leur fierté ont été déracinés pour la plupart,  leur gazon rabougri , et leur espace est devenu un lieu favori pour les drogués et les delinquants de toutes sortes.

Le sable de sa merveilleuse plage fait l’objet de pillages intempestifs , et ce qui en reste est envahi par toutes sortes de déchets laissés par des estivants manquant totalement de civisme.

Et que dire de la merveilleuse cité portugaise,  inscrite ya hassra dans le patrimoine mondial de l’ UNESCO en  2004 ?

Eh bien , pauvre d’elle,  ses belles murailles sont devenues des pissotières à ciel ouvert, et au lieu de sentir l’iode provenant de la mer , les jdidis sentent les effleuves des urines qui s’en exhalent.

N’est – il pas temps de purifier  les mentalités de nos responsables des effluves de l’irresponsabilité et du laisser- faire laisser – aller?

N’est-il pas temps de dépoussiérer les cerveaux du après moi le déluge?

N’est il pas temps de sauver cette pauvre cité et de lui rendre , ne serait ce qu’un peu , de sa gloire passée?

« Nous n’héritons pas de la terre  de nos ancêtres, nous l’ empruntons à nos enfants. » Nos ancêtres nous ont laissé une belle ville malgré la faiblesse de leurs moyens,  qu’allons nous laisser à nos enfants à notre tour, une ville chaotique digne des scènes du film Mad Max?

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/11/Municipalité-dEl-Jadida.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/11/Municipalité-dEl-Jadida.jpg?resize=150%2C150adminsRadar Sur El JadidaPar: Khadija Benerhziel La propreté , ou la saleté d'El Jadida,  oui , parlons - en encore et toujours. Sujet  toujours récurrent , rabâché, de la  réalité choquante à laquelle sont quotidiennement confrontés , les habitants indignés. Non moins écoeurés le sont aussi les autres jdidis qui n'y habitent pas et...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires