pa

Par Driss Tahi

 

Les nuits à EL JADIDA durant le mois de Ramadan, incitent aux sorties et à la promenade sous le doux climat printannier, et l’ambiance festive où tout baigne dans la bonne humeur et la douceur des veillées en famille Le tout dans la pure tradition ramadanesque Une atmosphère qui suit naturellement la rupture du jeûne ,et qui dure jusqu’aux frontières de l’aube.

Une chance pour les Jdidis, accentuée cette année par la programmation d’un florilège de belles rencontres littéraires, sous les feux des « LANTERNES » du mois sacré Une richesse culturelle dont le mérite revient surtout à l’organisateur expérimenté, soucieux de jouer le rôle qu’on attend de lui ; La Librairie de Paris et à ses partenaires : La Médiathèque Tachfini , et la ligue des ecrivaines section El JADIDA

Et c’est avec un immense plaisir, et sous les applausissements, que le public a vu défiler sur l’estrade du magnifique espace de cette librairie , désormais un des symboles de la culture dans la ville- durant le mois de Ramadan des poètes, des écrivains et aussi des musiciens:

 

Le 25 Mai, c’est Mohamed Kohen ecrivain,  qui est venu pour la présentation de son nouveau livre  » Le Bloc des contradictions » modérée par la poétesse KHATIBA Moundib , la rencontre riche en échanges et très instructive ,a connu des moments forts en échanges .

 

Le 01 juin c’était la chanteuse TOURIA Hadraoui icône du MALHOUN, qui était l’invitée de la librairie pour parler de son dernier livre : »En Quête d’une Voix » au micro de Abdelali Erhouni Des instants fort émouvants , vécus lors de cette soirée. Et surtout lorsque TOURIA HADRAOUI entonna de sa belle voix un des refrains les plus beaux, et les plus célèbres du répertoire du MALHOUN  » Laghzal Fatma », suivi en choeur par un public émerveillé.

 

Le 02 Juin la librairie à reçu le doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines le sociologue Dr.HASSAN QORONFOL pour un rendez vous autour de son ouvrage » الفقر من الاحسان إلى التنمية البشرية » « Précarité ; de la bienfaisance au développement humain « une occasion qui a attiré un parterre d’intellectuels et d’etudiants.

 

Le 08 Juin toujours dans la belle ambiance intellectuelle de la librairie de Paris ,et entre les rayons des livres et l’agréable odeur de leur papier ,c’était au tour de l’historien AHMED EL MEKKAOUI de faire découvrir au public certaines réalités étonnantes du MAROC du 19ème et du 20ème siècle à travers son livre fruit de longues recherches « دراسات في مصادر » « Études et Sources »

 

Autant de rencontres ponctuées de débats fructueux , d’échanges amicaux , et couronnées de beaux succès ,grâce à une organisation parfaite, menée par HASSAN EL KAMOUN de la Librairie de Paris , KHATIBA MOUNDIB de la LME ,et ABDELLAH SLIMANI de la médiathèque Tachfini, qui se sont démenés durant tout le mois de Ramadan afin de donner tout l’éclat necessaire à ces magnifiques LANTERNES ,et pour offrir aux Jdidis des moments de partage culturel en plus de celui spirituel qui accompagne normalement ce mois sacré, en témoigne l’affluence remarquable du public, et les séances de dédicaces qui avaient suivi chacune des rencontres.

 

Avant qu’elles se soient complètement éteintes ,et en attendant l’année prochaine pour les rallumer , afin qu’elles éclairent d’avantage d’espaces culturels et de soirées poétiques, les LANTERNES du RAMADAN version 2018 ont vu la clôture de leur riche et merveilleux programme le 09 Juin par une fête qui a elle aussi drainé un nombreux public. animée par la jeune et talentueuse NAOUAL ACHARIF , prentatrice, qui a réuni une pléiade de poètes ;

KHATIBA MOUNDIB, SAÏD ETTACHFINI, HASSANA ADDI ,MOHAMED SAÏD HAMOUD, MALIKA FAHIM, BOUCHAIB ATRANE ,HASSAN HOUSSARY, FATIMA BELAAROUBI, MOUNIA CHERKI , NAJAT BATAHAR YASSER MOUCHTARAY . FATIMA EL ABIARI , HASSAN EL ATARI…qui ont tour à tour déclamé leurs poèmes accompagnés en accords et en arpèges par les guitaristes du sympathique jeune groupe de musique ; les « Flam-band brothers  » et leur charmante chanteuse Amal , sur des airs qui rappellent le « folk Song « des années 70 , devant un auditoire attentionné et enchanté, d’amateurs de poésie et de musique .

pa 1

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/pa-2.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/pa-2.jpg?resize=150%2C150adminsRadar Sur El Jadida  Par Driss Tahi   Les nuits à EL JADIDA durant le mois de Ramadan, incitent aux sorties et à la promenade sous le doux climat printannier, et l'ambiance festive où tout baigne dans la bonne humeur et la douceur des veillées en famille Le tout dans la pure tradition ramadanesque Une...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires