El-Jadida, une ville où le Bakchich plombe l’économie et encourage l’Informel.

En dehors des activités « clandestines », des Ferrachas, des marchands ambulants… et tout le Bazar dont on a déjà entendu parler dans le passé, il y a un phénomène qui tout en plombant les ailes de l’économie locale, continue  scandaleusement et de manière incompréhensible,  à passer « inaperçu » ; et ce ne sont autres que les commerces qui ouvrent sans autorisation.

Comment est-ce possible, que dans une ville où un agent d’autorité se pointe devant chez vous  pour un simple sac de sable ou de ciment déposé devant votre résidence ou votre futur commerce, à peine quelques minutes auparavant,  puisse « ignorer » l’ouverture d’un commerce dans son quartier ?

Comment est-ce possible, que la police administrative, qui jouit de son propre parc automobile, d’une administration autonome, d’un personnel qui coûte des dizaines de milliers de centimes/mois… puisse continuer à exister dans une ville où ce genre d’activité est monnaie courante ?

Comment est-ce possible que le service économique de la commune qui emploie une armada de fonctionnaires, puisse se permettre, de continuer à « fermer » les yeux et à « tolérer »  tous ces commerces qui ouvrent, pignon sur rue,…sans la moindre autorisation fournie de leur part ?

Comment est-ce possible dans des cas pareils, de faire décoller une économie locale, quand lorsque certains commerces payent des impôts,  leurs concurrents se contentent de distribuer quelque…Bakchich ?

Qui est responsable de cet état de fait ?

Qui en tire les ficelles et a intérêt à faire durer et perdurer  cette situation ?

Certains agents d’autorité ? La police administrative qui veille sur ce  genre d’activité ? Le service économique de la commune qui délivre ces autorisations et qui est le mieux placé pour savoir qui en a et qui n’en a pas ?…

Toujours est-il, que le gouverneur de cette ville doit se montrer ferme contre ces outre passements du droit et cette non application stricte des lois.

Se taire et laisser faire, c’est ouvrir la voie à l’anarchie et à la décadence.

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment