El Jadida : Une tentative avortée de suicide d’une jeune fille à Hay Al Matar

Une jeune fille âgée d’à peine 23 ans, s’est jetée du 4ème étage du domicile parental sis à Hay Al Matar, dans une tentative de suicide, fort heureusement avortée grâce à la providence et à la protection divine qui l’a sauvée d’une mort certaine, lorsque son corps a heurté la bâche-pergola en bas de l’immeuble, laissant ses parents sous un terrible choc suite à ce geste désespéré.

Selon sa famille, la fille souffrirait de problèmes psychiques pour lesquels elle était suivie chez un médecin spécialiste, et était tout le temps sous la surveillance vigilante de ses parents, mais elle aurait profité d’un moment d’inattention pour mettre à exécution sa tentative de suicide.

Les autorités locales et sécuritaires, se sont rendues sur le lieu du drame. La jeune fille a été   transportée d’urgence, dans un état critique, à l’hôpital Mohammed V, et une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame.

Cependant, au-delà de ce drame, il faut constater l’explosion de ce phénomène au Maroc en général et plus spécifiquement à EL Jadida, surtout dans les quartiers qui connaissent  une grande promiscuité, et où le niveau de vie et le pouvoir d’achat sont assez limités.

Il faut reconnaitre qu’en ces temps de crise sanitaire, personne n’est à l’abri d’une dépression, sans oublier les problèmes économiques que cette crise a engendrés et auxquels s’ajoute la perte de confiance en soi et  un avenir incertain. 

Le phénomène du suicide ne cesse de s’aggraver dans notre pays, et la presse écrite et électronique rapportent chaque semaine des tentatives de suicide,  avortées ou non, de personnes à bout de désespoir, qui décident de mettre fin à leur existence.

Le suicide est devenu, malheureusement, le recours tragique pour les plus vulnérables.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment