insecurite

Par: Khadija Choukaili

A El Jadida chaque jour ramène son lot de faits divers d’une gravité plus ou moins importante, et plus rien n’étonne dans cette ville qui était si paisible et qui, aujourd’hui, semble livrée à elle-même.

En cette nuit du Dimanche à lundi,  le quartier Sfa a  connu une nuit sanglante, digne des scènes des films d’action, et qui a plongé les habitants du quartier, incrédules, et surtout impuissants en l’absence totale des autorités sécuritaires, dans une grande panique et un sentiment d’insécurité.

En effet, vers minuit, certains habitants du quartier, résidant pas loin de la gare routière et une dizaine de jeunes originaires d’Azemmour, dont l’un réside également dans ce quartier, se sont livrés à une vraie bataille rangée, munis de sables et de matraques.

La confrontation s’est soldée par plusieurs graves blessures et d’importants dégâts matériels.

Cette confrontation sanglante a été déclenchée par un accident causé par le locataire Azemmouri qui a heurté la voiture de sa voisine, en stationnement, avec sa moto, et a refusé de prendre en charge les dégâts matériels qu’il a causés.

Une querelle verbale s’en est suivie entre les membres de la famille de la propriétaire de la voiture et le voisin qui s’est enfermé chez lui en leur promettant une escalade acharnée.

C’est ainsi qu’il a demandé le renfort de certains de ses proches qui se sont rendus sur place armés de matraques et de sabres. Ils ont encerclé un membre de la famille avec laquelle le mis en cause est en conflit, en le rouant de coups sous l’œil incrédules des voisins qui ont tenté de les dissuader en leur jetant tout ce qui leur tombait sous la main à partir de leurs terrasses.

Alertés, les éléments de la Sûreté Nationale se sont rendus sur les lieux mais se sont vite rendus à l’évidence que la situation était critique et exigeait du renfort.

Ils se sont éclipsés et ce n’est que plus tard qu’ils ont pu intervenir renforcés par une autre équipe.

la collaboration de certains jeunes du quartier a aussi aidé à calmer la bande des agresseurs qui se sont barricadés à l’intérieur de l’appartement de leur proche.

La situation n’a  pu être maîtrisée que plusieurs heures plus tard et la bande des Azemmouris a été arrêtée et conduite au poste de police pour la suite de l’enquête selon les procédures en vigueur.

Une autre bande de six jeunes venus d’Azemmour pour soutenir leur proche a également été arrêtée au niveau de la gare routière.

Une ambulance a transporté les blessés à l’hôpital Mohammed V pour recevoir les soins nécessaires. L’un d’eux, souffrant de graves blessures au niveau de la tête, du cou et du bras, a été admis dans un état critique en réanimation.

Des faits que l’on peut qualifier de divers, mais qui contribuent à ternir l’image de la ville connue jadis par son calme et sa quiétude.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/06/insecurité1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/06/insecurité1-150x150.jpgadminsLibre OpinionPar: Khadija Choukaili A El Jadida chaque jour ramène son lot de faits divers d’une gravité plus ou moins importante, et plus rien n’étonne dans cette ville qui était si paisible et qui, aujourd’hui, semble livrée à elle-même. En cette nuit du Dimanche à lundi,  le quartier Sfa a  connu une...Source de L'information Fiable