El Jadida : Une jeune femme arrêtée dans une affaire d’escroquerie de paiement frauduleux via mobile

L’affaire des paiements frauduleux qui ont été recensés à El Jadida par le Centre monétique a enfin été élucidée.

En effet, une jeune femme, âgée de 22 ans, a été arrêtée à El Jadida, en flagrant délit de paiement frauduleux, dans cette affaire d’escroquerie et de détérioration d’un système de traitement automatisé. Son mari serait le suspect numéro un, mais elle est soupçonnée d’avoir été sa complice.

Une plainte contre X a été déposée par le Centre monétique auprès du parquet et une enquête a été ouverte, se basant sur une audience avec le responsable juridique du Centre, en tant que garant de la sécurité des opérations monétaires effectuées via des cartes bancaires.

Selon la plainte du Centre monétique, cette affaire d’escroquerie aurait démarré avec le lancement des paiements sans contact (par wifi) sur TPE via téléphones mobiles. Un mode de paiement qui a connu un véritable engouement à cause, notamment, des contraintes de prévention sanitaire imposées par la pandémie. Mais, malheureusement, le revers de la médaille réside dans le fait que certains en profitent comme moyen facile pour détourner de l’argent.

Ces opérations de fraude se font grâce à des applications mobiles pouvant être utilisées comme instruments de paiement. Les données de cartes bancaires utilisées dans ces opérations pour détourner des sommes d’argent, sont généralement volées ou falsifiées.

Selon l’enquête, des transactions de 1,43 million de dirhams ont été recensées jusqu’au début du mois mars, totalisant près de 200 opérations suspectes utilisant le même mode opératoire, dont 105 ont réellement été exécutées et 94 autres ont été suspendues avant que les mis en cause ne puissent les finaliser.

Toutes ces opérations ont été effectuées dans des commerces (supermarchés ou magasins d’électroménager) à El Jadida et région,.

La trace de ces fraudes a été retrouvée grâce à la dernière opération enregistrée dans un magasin qui dispose d’une vidéosurveillance. Les enquêteurs ont ainsi pu obtenir des images de la femme qui a effectué la transaction.

La jeune femme a été prise en flagrant délit quand elle s’est rendue une seconde fois au même magasin dont le gérant, l’ayant reconnue, a Informé les enquêteurs qui ont interpellé la jeune femme qui s’apprêtait à faire de nouveaux achats.

La jeune femme a tout de suite reconnu les faits lors de son interrogatoire, révélant que c’est son époux qui est à l’origine de ces fraudes et que c’est lui qui procédait à l’approvisionnement du solde de son téléphone mobile pour qu’elle puisse effectuer les achats.

La suspecte est actuellement en détention et son époux, principal suspect dans cette affaire, serait toujours en fuite et fait actuellement l’objet d’un mandat de recherche au niveau national.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment