Suite au décès d’un détenu  au pénitencier agricole « Al Âdir » à l’hôpital Mohammed V dans des circonstances indéterminées, le procureur du roi près la cour d’appel d’El Jadida a ordonné à la Gendarmerie Royale d’Azemmour d’ouvrir une enquête auprès du directeur et des responsables de la prison, accusés de défaillance et de négligence, afin de déterminer les causes qui auraient entrainé la mort du jeune élève, détenu dans une affaire de viol. 

Le décès du détenu, âgé de 18 ans et poursuivant sa scolarité en 1ère année du baccalauréat, a causé une réelle tension entre les responsables du pénitencier et les prisonniers. Ces derniers auraient revendiqué des droits élémentaires, chose qui a provoqué une réaction de vengeance et de réprimande de la part du directeur qui a couté à un autre détenu son transfert à la prison d’Ouarzazate.

La décision du procureur du roi de faire subir une autopsie à la dépouille du défunt par une commission spécialisée au niveau de l’hôpital Ibn Rochd aurait mis dans une situation critique le directeur de l’établissement pénitencier, ayant pris la direction du pénitencier il y a à peine deux mois.

Le défunt aurait ressenti des douleurs intenses quelques jours avant sa mort, mais aucune assistance médicale ne lui a été accordée, et aurait subi son sort sans bénéficier d’une consultation ou d’un transfert à l’hôpital. C’est suite à l’aggravation de son état de santé qu’il a été transporté dans un état critique à l’hôpital Mohammed V, mais il a malheureusement rendu l’âme sans qu’on puisse le secourir.

La gendarmerie Royale a déclaré que les investigations ont été entamées auprès des responsables de l’établissement pénitencier et que les résultats de l’autopsie permettront de déterminer s’il y a eu négligence de la part des responsables. Il faut signaler que le décès de ce jeune détenu a dévoilé la situation critique qui sévit au sein de cet établissement. La Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire a récemment chargé une commission d’ouvrir une enquête interne suite à une plainte déposée par la famille d’un détenu écroué sous le numéro 40279, originaire de Casablanca, qui été transféré à Ouarzazate, de manière abusive basée sur des rapports falsifiés. Ce détenu a, selon la plainte, tenté de se suicider à cause des mauvais traitements qu’il aurait subis.

Khadija Choukaili

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/07/prison.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/07/prison-150x150.jpgadminsRégionSuite au décès d’un détenu  au pénitencier agricole « Al Âdir » à l’hôpital Mohammed V dans des circonstances indéterminées, le procureur du roi près la cour d’appel d’El Jadida a ordonné à la Gendarmerie Royale d’Azemmour d’ouvrir une enquête auprès du directeur et des responsables de la prison, accusés de défaillance et de...Source de L'information Fiable