El Jadida : Toute une province sans laboratoire de dépistage du covid-19

Dans ce contexte alarmant de la propagation de la pandémie, le calvaire continue, pour les citoyens de la ville qui ne savent plus à quel saint se vouer pour parvenir à réaliser ce fameux test, indispensable à ceux qui doivent voyager dans un pays réclamant un test PCR, ou qui présentent des symptômes du virus, ou encore qui doivent être dépistés dans le cadre des personnes-contacts dans l’entourage des cas confirmés.Après la fermeture par les autorités sanitaires, (probablement à juste titre) du seul laboratoire privé autorisé à procéder au dépistage, sans, toutefois qu’aucun autre ne prenne la relève, il devient pratiquement impossible aux citoyens demandeurs du test, de le réaliser, sans devoir se déplacer à Casablanca, avec tout ce que le déplacement comporte comme risques, sans compter le calvaire qu’il doivent subir pour l’obtention de la fameuse autorisation imposée par les autorités dans le cadre des mesures restrictives.Il faut noter que le nombre de tests réalisés quotidiennement à l’hôpital Mohammed V, ne dépasse guère la centaine, et ne peut donc pas répondre à la demande des citoyens, en accroissement continu, vu la propagation progressive du virus sous sa forme asymptomatique, et vu également les réclamations des entreprises auprès de leurs employés les incitant à réaliser le test.Ce n’est nullement pour alarmer les citoyens, mais si l’on considère le nombre relativement faible des tests réalisés, il est normal que les cas positifs continuent à graviter autour des dizaines, du fait que seul l’hôpital Mohammed V effectue ces tests.Par contre, on constate qu’à Casablanca le nombre de cas positifs enregistrés quotidiennement, se comptent par milliers, certes, en raison de la forte propagation du virus, mais également en raison du nombre élevé des tests réalisés au niveau du CHU Ibn Rochd, de l’Institut Pasteur, de l’hôpital Cheikh Khalifa, et des six laboratoires privés agrémentés par la Ministère de tutelle. Neuf établissements dédiés au dépistage du virus et qui permettent de détecter les cas positifs le plus rapidement possible et tenter de limiter ainsi le risque de contamination d’autres citoyens.Vu le contexte inquiétant de la situation sanitaire, et la propagation alarmante du virus qui commence à prendre des proportions inquiétantes, et l’inexistence de laboratoires privés agrémentés en mesure de réaliser les tests PCR au niveau de la ville, et soulager un tant soit peu la surcharge de l’hôpital Mohammed V, il serait grand temps que les autorités sanitaires optent pour des solutions qui mettraient fin au calvaire et à l’inquiétude des citoyens devant cette situation très critique.

Related posts

Leave a Comment