theatre

Par: Haj Abdelmjid Nejdi

Edifié en 1920, et réservé à ses débuts aux soirées dansantes et aux bals masqués à l’époque du protectorat,  le théâtre municipal d’El Jadida, conçu initialement comme salle de fête, a joué un grand rôle dans le développement  de l’art théâtral pour les Jdidis. Il a été transformé en 1930 en salle de théâtre, disposant de 658 places dont 88 réservées aux 11 loges devant accueillir les grandes personnalités. Sa scène fut construite selon une architecture «italienne» avec, en arrière-plan, une salle de décor et de menuiserie. Un total de 13 loges, réservées aux comédiens, entourait la scène dans une parfaite harmonie architecturale.

La première pièce théâtrale jouée le 15 juillet 1930, n’était autre que «Le malade imaginaire» de Molière, et fut organisée par l’Association Artistique de Mazagan, dont le président était également le premier président de la commission des fêtes de Mazagan et le premier directeur du théâtre d’El Jadida.

theatre125A cette époque, l’accès à cet établissement était formellement interdit aux autochtones. Et ce n’est qu’en 1946 qu’une troupe marocaine du nom d’Association Théâtrale d’El Jadida a pu produire sa pièce intitulée « La suppression d’El Amine», mise en scène par Driss Lamseffer.

A partir de 1950, le théâtre d’El Jadida a commencé à abriter plusieurs manifestations artistiques étrangères ainsi que des stages de formation théâtrale. Mais l’animation n’a connu, son intensification qu’après l’indépendance.

Plusieurs années plus tard, suite à la nomination de M. Mohamed Saïd Afifi en tant que directeur administratif et artistique du théâtre, l’établissement connut son apogée, avec les tournées rituelles des amis du théâtre français, et plusieurs grands artistes s’y sont succédé, tels que la troupe de Maâmora, la chorale de la Tchétchénie, Serge Régiani, la troupe folklorique du Sénégal, Richard Burton, Elisabeth Taylor, Maher El Attar …

En 1969, M. Afifi constitua une troupe théâtrale en faisant appel à de jeunes comédiens marocains tels que Mohamed Edderham, Mohamed Ben Brahim, Fatima Zaouia,… Cette troupe présenta de nombreuses pièces qui connurent un succès retentissant.

C’est à partir de 1984, suite au départ de M. Afifi, que le théâtre connutthéâtre 12.JOUR.DE.SON.INAUGURATION (2) son déclin que ce soit au niveau de la qualité du spectacle qu’au niveau de la dégradation de l’édifice. Cependant, vers 1990, des voix commencèrent à s’élever pour inciter les responsables à sauvegarder cette bâtisse qui constituait un réel monument pour les Jdidis. Les grands noms du théâtre marocain tels que Tayeb Saddiki et Said Afifi déclenchèrent des protestations qui durèrent plusieurs années.

Les protestations finirent par donner leur fruit et aboutirent enfin à une décision de réhabilitation.

Un budget approchant les 9 millions de dirhams a été enfin attribuétheatre9 (2) pour une rénovation complète  du théâtre d’El Jadida. Il s’en suivit  son inauguration en 2012, lors de la célébration de la fête de la marche verte, pour porter le nom de celui qui a été l’initiateur du théâtre dans cette ville, M. Mohamed Saïd AFIFI.

Il est regrettable de constater que des monuments culturels et artistiques de grande qualité, édifiés durant les années 20 du siècle dernier, ne bénéficient d’aucun plan de réaménagement, leur permettant de conserver la mémoire historique de la ville.

Cette merveille d’El Jadida fut donc sauvée, par miracle, grâce à la persévérance des hommes de théâtre, mais aussi grâce aux responsables de l’époque qui ont pris conscience de l’importance de cet édifice qui constitue une réelle mémoire historique et artistique des doukkalis.

N’est-il pas temps pour les gestionnaires actuels de la chose publique d’en faire autant pour d’autres monuments d’El Jadida ?

A quand le tour de l’hôtel Marhaba ?

A bon entendeur

ANDALYSSIAT3 LE THEATRE RECEMMENT RELOOKE (2)

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/11/theatre.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/11/theatre.jpg?resize=150%2C150adminsFocusPar: Haj Abdelmjid Nejdi Edifié en 1920, et réservé à ses débuts aux soirées dansantes et aux bals masqués à l’époque du protectorat,  le théâtre municipal d’El Jadida, conçu initialement comme salle de fête, a joué un grand rôle dans le développement  de l’art théâtral pour les Jdidis. Il a été...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires