Conformément à la stratégie qu’il s’est tracé depuis sa nomination par sa Majesté en juin 2018, stratégie qui s’inscrit dans le cadre de la politique de proximité, qui constitue en elle-même un facteur de validation générale de l’action publique, M. Mohammed El Guerrouj, étonne par ses initiatives et par l’intérêt qu’il accorde au suivi des projets en cours de réalisation.

Il a ainsi habitué les jdidis à assurer personnellement le suivi  sur le terrain en s’éloignant du cadre administratif de la préfecture, pour s’enquérir de l’état d’avancement et du bon déroulement des activités.

Parmi les projets de première importance qui retiennent aussi bien l’intérêt du Gouverneur que celui de la population, celui relatif au réaménagement de la route régionale reliant El Jadida à la zone industrielle de Jorf Lasfar, et qui connait un trafic intense, et celui de la corniche, tant attendus par la population.

En poursuivant sa stratégie de suivi des travaux sur le terrain, le Gouverneur n’a cessé d’effectuer des visites d’inspection afin de s’assurer du respect des termes du cahier des charges et du délai d’exécution.

Ainsi, le chantier relatif à la route nationale, réalisé en double-voie, et qui avait connu certaines perturbations, est en phase presque finale, puisque seul le tronçon reliant El Jadida à Sidi Bouzid reste à terminer. Un projet qui a connu beaucoup de remous, mais qui a en fin de compte abouti. 

Le deuxième grand projet est celui de la réalisation de la corniche qui redonnera à la capitale des doukkalas un autre atout qui rehaussera son statut touristique, allant du boulevard Annasr (Café Morini) à la station balnéaire de Sidi Bouzid. Ce projet, réalisé dans les règles de l’art, fait également partie des chantiers suivis de près par le gouverneur qui s’assure à chacune de ses visites de terrain, que les travaux respectent les termes du marché.

Ces projets constituent des défis que M. El Guerrouj s’était fixé de relever, étant donné qu’il représente des dossiers « chauds » dont il a hérité de l’ancien Gouverneur, M. Mouad El Jamîî.

Il faut aussi rappeler les chantiers réalisés au sein de la ville dont l’avenue Annakhil et le dernier en date, celui de l’Avenue de France, qui a récemment été inauguré, après avoir connu une réelle restructuration par la Commune, et dont les travaux de réaménagement ont concernés aussi bien les trottoirs, que l’éclairage public et le réseau d’assainissement, transformant cette avenue en une artère répondant aux normes urbaines.

El Jadida commencerait-elle à émerger grâce à la persévérance de ce gouverneur qui tente de relever ce grand défi, après avoir été noyée par la multitude de problèmes de gestion qu’elle a connu lors des mandats des anciens responsables ?

Il faut rappeler que la ville continue à subir les effets des défaillances de la gestion de la chose publique, légués par l’ancien gouverneur et les précédents responsables communaux qui ont laissé derrière eux des chantiers inachevés, traînant des contrats mal négociés et comportant beaucoup de litiges.et qui, au grand damne des jdidis, ont dépouillé la ville de tous ces biens.

Espérons que les projets encore en cours de réalisation, et même ceux à venir, connaîtront la même issue satisfaisante.

Khadija Choukaili

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/jdi-centre1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/jdi-centre1-150x150.jpgadminsJdidis à la UneConformément à la stratégie qu’il s’est tracé depuis sa nomination par sa Majesté en juin 2018, stratégie qui s’inscrit dans le cadre de la politique de proximité, qui constitue en elle-même un facteur de validation générale de l’action publique, M. Mohammed El Guerrouj, étonne par ses initiatives et par l’intérêt qu’il accorde au suivi...Source de L'information Fiable