viande

Par: Khadija Choukaili

La recherche du profit rapide rendrait-elle certains commerçants inhumains ?

Après la saisie à la mi-décembre de 220 kg de viande avariée au quartier Sidi Moussa, dans le cadre d’une compagne de contrôle routinier par le Bureau d’hygiène, une plainte anonyme a été à l’origine de la saisie de produits alimentaires périmés qui étaient stockés dans un hangar pas loin du collège Rafîî dans la journée du jeudi.

En effet, suite à la plainte anonyme, une commission pluridisciplinaire a été constituée et a procédé à la perquisition du local de stockage où elle a pu saisir des denrées alimentaires périmées ainsi que des bonbons et produits pour enfants. Ce local est sis pas loin du magasin qui se situe sur le boulevard My Smail et où étaient écoulés ces produits. Il faut rappeler que ce magasin ne dispose d’aucune autorisation d’exercer.

La commission pluridisciplinaire était constituée des Présidents du 1er et 2ème Arrondissements, du représentant du Bureau National de la Sécurité Sanitaire et alimentaire, du représentant du Service de Contrôle Permanent, du Service de Protection et Préservation de la Santé, du représentant du Service des Autorisations Commerciales de la Commune, des agents de la Sûreté Nationale et de la Protection Civile, et les forces auxiliaires.

Après contrôle des produits saisis, il s’est avéré qu’ils ne possédaient aucune spécification relative à leur origine et qu’ils sont impropres à la consommation. La commission a procédé ensuite à l’incinération des produits saisis au sein de l’abattoir communal près du Boulevard Annasr.

Malheureusement, ce trafic relatif à l’écoulement de produits alimentaires périmés prend de plus en plus d’ampleur, et les marchands ambulants qui envahissent de plus en plus les rues et avenues de la ville et qui ne subissent pas systématiquement de contrôle d’hygiène, y trouve également un moyen facile de se faire de l’argent.

Les autorités devraient être plus vigilantes et effectuer plus de contrôle afin de pouvoir combattre ce genre de commerce et limiter par la même occasion l’écoulement de ces produits qui touchent directement la santé des citoyens.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/12/viande.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/12/viande.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésPar: Khadija Choukaili La recherche du profit rapide rendrait-elle certains commerçants inhumains ? Après la saisie à la mi-décembre de 220 kg de viande avariée au quartier Sidi Moussa, dans le cadre d’une compagne de contrôle routinier par le Bureau d’hygiène, une plainte anonyme a été à l’origine de la saisie de...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires