gouver

Serait-il enfin temps de donner suite aux doléances de la population jdidie qui n’a cessé de multiplier les protestations quant à l’état de dégradation que la ville connait depuis des années ?

Selon des sources bien informées, M. Mohammed Et Guerrouj, Gouverneur de la Province et M. Jamal Ben Rbiâ, Président Communal, ainsi que les Conseillers Communaux, tiendront une réunion ce mercredi 17 avril, ayant pour ordre du jour, la concrétisation de la réhabilitation du pôle urbain et des grands projets en cours de réalisation.

Il aurait donc fallu que gouverneur de la province hausse le ton suite à ses multiples visites sur les chantiers en cours de réalisation et au niveau des artères de la ville où l’état de dégradation est manifeste, pour que la Commune se décide enfin à passer à l’action et tenter de concrétiser les différentes doléances relatives à la réhabilitation de la ville.

Une session de travail serait donc programmée pour une mise au point qui permettrait la mise en œuvre des actions urgentes à entreprendre afin d’amorcer cette réhabilitation et concrétiser le réaménagement en passant à une vitesse supérieure.

Il faut signaler que, de par le monde, les villes sont devenues le théâtre de mutations socio-économiques et culturelles profondes, lesquelles ont un impact direct sur le mode et le cadre de vie des populations qui y vivent.

Le Maroc, où le taux d’urbanisation est de 60%, fait face aux mêmes défis et a donc mis en place une stratégie nationale ambitieuse, dénommée « Politique de la Ville ».gouverneur

Cet état de fait, devrait mettre les responsables et les gestionnaires d’El Jadida face à des défis majeurs en termes de gouvernance, si toutefois, ils s’étaient inscrit pratiquement dans le cadre de cette stratégie qui a instauré comme objectif principal l’amélioration du cadre urbain et urbanistique, dans le but de renforcer l’attractivité des villes, leur compétitivité et leur capacité à drainer et à fidéliser des investissements créateurs de richesses et d’emploi, en veillant à assurer et à créer un cadre esthétique.

Malheureusement, depuis l’ascension au pouvoir communal d’El Jadida de ces conseillers relevant des partis politiques PJD et Istiqlal, l’état général de la ville s’est de plus en plus dégradé. Leur but principal n’étant certes pas le développement de la ville, mais serait plutôt d’ordre électoraliste, à l’instar de certaines propositions de loi relative aux présidents des conseils d’arrondissement dans les grandes villes que le PJD dirige actuellement. Les projets prioritaires de la ville deviennent de ce fait plutôt secondaires, principalement en cette période où les mandats des élus touchent à leur fin.

benrbiaOn pourrait dresser une liste qui, malheureusement, serait interminable des défaillances dont souffre la ville. A titre d’exemple, on peut citer, entre autres problèmes, l’exploitation abusive des espaces publics par les marchands ambulants qui envahissent les trottoirs, le manque d’entretien des espaces verts, la dégradation des routes et de l’éclairage public, l’absence de maintenance des infrastructures telles que les deux fontaines dont l’une se situe devant l’hôtel Marhaba et l’autre devant le théâtre Mohammed Afifi, qui ont coûté des sommes faramineuses et qui sont aujourd’hui en panne.

On est en mesure de se demander quelles réalisations ces gestionnaires des deux partis ont réalisé pour la ville en termes de bonne gouvernance et de développement ??!!

Si l’on devait évaluer l’état de la ville avant et après les élections, on se rendrait aisément compte que le bilan est malheureusement négatif.

La gestion d’une ville et son développement reposent sur deux aspects principaux qui sont extrêmement liés, le facteur urbain qui constitue la finalité, et le facteur humain qui est l’initiateur.

Il est fort regrettable de constater que si ce dernier fait défaut au niveau de nos communes, le premier ne pourrait être atteint.

Khadija Choukaili

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/07/gouver.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/07/gouver.jpg?resize=150%2C150adminsJdidis à la UneSerait-il enfin temps de donner suite aux doléances de la population jdidie qui n’a cessé de multiplier les protestations quant à l’état de dégradation que la ville connait depuis des années ? Selon des sources bien informées, M. Mohammed Et Guerrouj, Gouverneur de la Province et M. Jamal Ben Rbiâ,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires