cimetiere2

Par: Khadija Choukaili

En ce mois sacré qui inspire piété et spiritualité, chacun d’entre nous, dans un sentiment de mélancolie, se remémore ses proches disparus, en implorant le tout puissant de les accueillir en sa sainte miséricorde. Car la mort inspire toujours respect et égard envers ceux dont l’absence fut imposée par la loi de la nature. Qu’ils reposent en paix.

Nul n’ignore que les cimetières incarnent  le respect et la préservation de la dignité de ceux qui y reposent. Ce lieu devrait constituer un endroit paisible qui dégage sérénité mais aussi propreté et hygiène, et devrait bénéficier d’un entretien particulier. Cependant, le rythme effréné, de l’urbanisation qui contribue à la réduction des espaces, provoque un réel problème de pénurie de lieux pouvant accueillir dignement nos morts.

Mais les autorités communales en charge de la gestion des cimetières semblent ignorer ce problème, à croire que leurs morts sont inhumés autrement. Ces valeureux gestionnaires  devraient régir cette gestion, comme pour tout autre dossier, et être en mesure de prévoir le remplacement d’un cimetière en cas de saturation. La solution existe impérativement, car l’inhumation des morts existe depuis la nuit des temps. Les terrains où ils réalisent leur business douteux, mais bel et bien lucratifs, sont toujours disponibles, sauf pour accueillir des morts qui se sont tus à tout jamais et qui n’élèveront plus la voix. Ces responsables ne trouvent, certes, aucune raison de s’intéresser à un secteur vain, qui ne saurait être lucratif, et les morts ne se lèveront jamais de leurs tombes pour revendiquer leurs droits « de reposer en paix ».

De plus, le problème de maintenance des cimetières reste toujours soulevé et on constate, attristés que la majorité des cimetières musulmans sont dans un piètre état. Ils manquent des moindres mesures de sécurité contre les profanations et le vandalisme. Leur entretien est pratiquement inexistant. Les tombes sont souvent inaccessibles en raison de l’absence d’allées… Pourtant, la maintenance de ces lieux ne demande pas de grands moyens. La solution semble couler de source puisque cela ne nécessite qu’un désherbage, une bonne clôture et une équipe de deux gardiens qui se relayent jour et nuit.

Doit-on, encore une fois,  ne compter que sur la simple volonté des citoyens et sur l’intervention de la société civile ? C’est certainement ce que nos chers responsables locaux et communaux attendent, car pour eux, ceux-là sont déjà morts, ils peuvent toujours attendre !!!

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/cimetiere2.png?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/cimetiere2.png?resize=150%2C150adminsActulaitésPar: Khadija Choukaili En ce mois sacré qui inspire piété et spiritualité, chacun d’entre nous, dans un sentiment de mélancolie, se remémore ses proches disparus, en implorant le tout puissant de les accueillir en sa sainte miséricorde. Car la mort inspire toujours respect et égard envers ceux dont l’absence fut...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires