El-Jadida…Ramid : La réforme du métier d’avocat au cœur des préoccupations du ministère de la Justice

ramid1

Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé, jeudi à El Jadida, que la réforme du métier d’avocat est au cœur des préoccupations de son département.

« Le ministère est fier des acquis réalisés à ce jour au profit des avocats et du système de la justice dans son ensemble et déterminé à les consolider davantage », a déclaré M. Ramid en marge des travaux du 29ème congrès de l’association des barreaux du Maroc, qui se tient du 5 au 7 courant dans la ville d’El Jadida.

La charte de la réforme de la justice tire sa force du débat national sur la réforme de la justice mais aussi de la Haute approbation de SM le Roi Mohammed VI, a rappelé le ministre, notant que tous les acteurs du secteur sont appelés à contribuer à sa mise en œuvre.

Et d’ajouter que ce congrès constitue une occasion idoine pour discuter de plusieurs dossiers et questions traitant du métier d’avocat, ainsi que de la situation de la justice au Maroc en général.

De son côté, le bâtonnier de l’ordre des avocats d’El Jadida, Abdelkbir Mouggar, a fait savoir dans, une déclaration similaire, que près de 1400 congressistes et responsables des 17 barreaux du Royaume prennent part à ce congrès.

Rappelant que le Maroc compte environ 14.000 avocats, M. Mouggar a souligné que ce congrès constitue une occasion propice pour débattre des sujets liés au métier d’avocat, notamment la question de la retraite des avocats.

Cet évènement, qui se tient pour la première fois dans la ville d’El Jadida, » ambitionne de développer et moderniser le métier d’avocat afin de promouvoir la démocratie dans toutes ses formes », a-t-il noté.

La cérémonie d’ouverture de ce congrès s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités nationales et internationales, dont le médiateur du Royaume, Abdelaziz Benzakour, le gouverneur d’El Jadida, Mouâd Jamaî, l’ambassadeur de l’Etat de Palestine au Maroc, Zouheir Saleh Mohamed Achchane, de procureurs généraux, de magistrats, de bâtonniers de plusieurs pays arabes et européens ainsi que d’ex-présidents de l’Association des barreaux du Maroc.

Related posts

Leave a Comment