JDI.PLAGE880-300x113

Par:Khadija Choukaili

En cette période estivale, la ville d’El Jadida attire des milliers d’estivants, amoureux de ses belles plages et de son climat modéré. Ce flux humain génère certes de grands profits pour la ville, mais il est toujours accompagné de certaines perturbations et inconvénients que les autorités devraient gérer en s’armant de mesures de planification et de sécurité afin que le tout se passe dans les meilleures conditions.

L’un des problèmes ardus qu’engendre cette affluence concerne la circulation routière qui devient impossible pour ne pas dire infernale. Les agents de la circulation, mobilisés en masse, ne savent plus où donner de la tête face à des citoyens négligeant aussi bien le code de conduite que celui de la civilité et du civisme. Et l’insécurité s’invite à ce climat de désordre généré également par l’affluence de malfaiteurs de tout bord, venus profiter de cette concentration humaine pour s’adonner à leurs besognes douteuses, et répandre ainsi un climat d’appréhension auprès des estivants.

Inutile de revenir sur le problème du nettoyage et de l’hygiène dans la ville qui a été abordé à plusieurs reprises. On constate, désappointé, le relâchement flagrant de la part de l’entreprise en charge du ramassage des ordures. Les rues sont jonchées de détritus, sans parler des odeurs nauséabondes qui s’en dégagent.

El Jadida se trouve ainsi confrontée à de terribles ennuis cumulant problèmes d’hygiène et de sécurité. Les structures concernées par l’organisation de la saison estivale, sont loin de jouer le rôle qui leur incombe. Les préparatifs pour accueillir les estivants devraient s’accompagner de mesure de sécurité allant de l’organisation de vadrouilles policières aussi bien dans les grandes artères de la ville que dans les ruelles où les agressions se multiplient, à la planification d’intervention d’agents de la protection civile en cas d’accidents ou d’incidents survenant fréquemment en cette saison…

Les préparatifs d’ordre culturel et artistique se traduisant par l’organisation de manifestations festives rendant agréable le séjour des estivants représentent également un centre d’intérêt pour des citoyens cherchant à s’évader du rythme quotidien soutenu auquel ils sont soumis toute l’année.

Et l’éternelle question reste toujours posée : à quand une prise de conscience de la part des autorités concernées pour une mise ne place d’un plan d’action dynamique prenant en considération les caractéristiques particulières des plages d’El Jadida, celles des espaces verts et des emplacements devant accueillir les manifestations culturelles et artistiques qui constituent le passe-temps favori des estivants ?

Les plages de la ville et celles à proximité ont, toutes, la particularité de s’étendre sur des kilomètres et devraient bénéficier, sur toute leur longueur, d’une logistique offrant tout le confort aux estivants.

Bref, une saison estivale se prépare tout au long de l’année. Mais cela relève des techniques de management les plus élémentaires que tout gestionnaire qui se respecte devrait connaitre.

L’anarchie dans toute chose ne paie pas. Il serait temps de s’armer des bonnes pratiques modernes seules capables de sortir notre ville du guêpier où elle se trouve

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/JDI.PLAGE55.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/JDI.PLAGE55.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésPar:Khadija Choukaili En cette période estivale, la ville d’El Jadida attire des milliers d’estivants, amoureux de ses belles plages et de son climat modéré. Ce flux humain génère certes de grands profits pour la ville, mais il est toujours accompagné de certaines perturbations et inconvénients que les autorités devraient gérer...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires