El Jadida : Que manque-t-il à cette ville pour redevenir « citadine » ?

On note avec regret la situation alarmante dans laquelle se trouve notre ville, que ce soit en termes de gestion du nettoyage et de collecte des déchets ménagers, ou de réaménagement des voieries, ou encore en termes de réalisation de projets. Notre ville se ruralise et on assiste impuissants à sa dégradation.

Avec la réforme constitutionnelle de 2011, les nouveaux modes de gouvernance locale ont tablé sur une mise à niveau des systèmes de gestion des communes basée, notamment, sur la planification stratégique participative, la gestion axée sur les résultats, l’évaluation et la reddition des comptes. Des principes, certes simples à mettre en œuvre, si toutefois, la volonté existe chez ceux qui ont la charge de la gestion de la chose publique.

Le rôle de tous les élus communaux, plus proches des citoyens, est certes devenu la pierre angulaire autour de laquelle gravitaient la gestion communale. Leurs compétences ont été, depuis la réforme constitutionnelle, mises à l’épreuve, et ils ont ainsi été mis en situation de relever les défis de s’acquitter au mieux de leurs missions.

En effet, gérer la chose publique n’est certes pas une mince affaire, et il semble que ces principes que les gestionnaires communaux sont censés connaitre et appliquer, ne soient pas bien assimilés dans notre ville.

Partant de ce fait, on constate depuis plusieurs années, pour ne pas dire plusieurs mandats des présidents qui se sont succédé à la tête des conseils communaux, une stagnation dans les réalisations de projets en mesure de développer notre ville, et que les promesses des campagnes électorales ne sont jamais tenues.

En effet, malgré tous les atouts dont dispose la ville, avec ses richesses naturelles et son emplacement stratégique, elle connait un déclin et une véritable décente aux enfers, et continue donc à sombrer dans un abime sans précédent. Une belle ville que les estivants fuient pour d’autres destinations, entre autre la région du nord, dont la population estivale croit chaque année de manière exponentielle.

A-t-on besoin d’être polytechnicien pour résoudre cette équation évidente de la dégradation flagrante de la ville ?

Peut-on évaluer la gestion communale d’El Jadida ?

Peut-on rêver d’une véritable planification d’un réaménagement global de la ville englobant la remise à niveau des artères et avenues dans une vision intégrale qui comprendrait les routes, l’éclairage public, l’infrastructure de base, les espaces verts, les parkings… ?

Peut-on espérer, de manière plus globale, que nos gestionnaires communaux travaillent à l’aide de tableaux de bord et de plans d’action ventilés en activités et en tâches à réaliser selon un planning bien défini et aboutissant à des résultats chiffrés ?

Pourquoi chaque réaménagement entamé à El Jadida se fait, à part, de manière ponctuelle ?

N’existe-t-il pas de planificateurs et d’urbanistes en mesure de concocter un plan global de réaménagement de la ville ?

La Commune ne dispose-t-elle pas de gestionnaires en mesure d’administrer, de manière rigoureuse, les affaires communales, territoriales, économiques et sociales ?

Peut-on espérer dénicher des compétences en mesure de détecter les failles de la gestion ?

Que de questions taraudent le citoyen jdidi qui ne sait plus à quel saint se vouer pour sauver sa cité de cette situation désastreuse.

Il faut se rendre à cette évidence, que tant que « la gestion axée sur les résultats, l’évaluation et la reddition des comptes » ne sont que des principes et des slogans scandés lors des compagnes électorales, cette ville ne connaitra aucune évolution.

Hélas, El Jadida n’est plus ! Et pour la faire renaitre de ses cendres, il faudrait plus que des compétences, il lui faudrait surtout une conscience.

Le réel changement est plutôt d’ordre humain. Cet humain que l’avidité et la cupidité ont rendu inhumain.

Il faut de tout pour faire … une ville, un changement de mentalité, de l’honnêteté, de l’intégrité et surtout beaucoup de citoyenneté et de civisme.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment