El Jadida : Quartier El Kalâa fief de l’insécurité et de la terreur

Depuis quelques jours, Hay El Kalâa est devenu un réel fief de la criminalité. Un quartier où règne l’insécurité et où les délits foisonnent.

Depuis la fin du mois de Ramadan, ce quartier  connait une recrudescence des délits, commis par de jeunes délinquants fraichement sortis de prison et qui sèment la terreur en se promenant, sous l’effet des psychotropes, munis de sabres et de toutes sortes d’armes blanches , menaçant les passants et les habitants du quartiers qui craignent aussi bien pour leur vies que pour leurs biens.

Un sentiment d’insécurité et de terreur nourri quotidiennement par des actes de violence et de menaces, et par des scènes auxquelles les habitants du quartier assistent, bon gré mal gré, dans les rues, connues pour les délits qui y sont quotidiennement commis, telles que Derb El Ouaâdoudi Habboul, Derb Lafqih Belhiba, Derb Ben Driss, Rue Mostafa Ghyat…

El Jadida n’est certes pas Caracas, Rio De Janeiro ou Johannesburg, mais des incidents récurrents et la délinquance des mineurs y prennent une ampleur inquiétante. Les agressions se déroulent au grand jour, au vu et au su de tous. Et les agresseurs, armés de sabres, n’ont plus peur de rien, défiant même les agents de la Sûreté Nationale, quand ils sont interceptés par une patrouille de police ou des motards.

Ce sentiment d’insécurité a poussé les habitants à interpeler les autorités locales et sécuritaires afin qu’ils puissent intervenir et mettre fin à la terreur qu’ils subissent quotidiennement, mais aucune action sérieuse n’a été entreprise, mis à part les quelques patrouilles insuffisantes qui ne peuvent venir à bout de tous ces actes de violence et à ce sentiments d’insécurité.

Il est du devoir des autorités d’assurer la sécurité des citoyens et veiller à leur protection et à la préservation de leurs biens.

A bon entendeur …

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment