gendar

Par: Khadija Choukaili

Dans un Douar de la Commune de Tnine Chtouka, relevant d’Azemmour, un couple vivait une histoire d’amour depuis plus de 2 ans, hors des liens du mariage, et  qui a conduit à la naissance d’un bébé.

Six mois après cette naissance non désirée, et devant l’obligation de la légitimer par les liens du mariage et la reconnaissance de la paternité, les problèmes ont commencé à surgir quand la jeune femme a porté plainte auprès du procureur du roi pour obliger le père à prendre ses responsabilités paternelles.

Le procureur a donc transféré le dossier au juge de la famille pour suite à donner, et l’affaire aurait dû prendre un cours normal.

Malheureusement, en ce dimanche 29 décembre, devant un coucher de soleil romantique, ce couple d’amoureux, sur le point de concrétiser leur relation par les liens du mariage, voit leur vie se transformer en cauchemar.

En effet, le futur  conjoint a commencé à poser des questions sur le passé de sa prétendue qui a jugé utile de lui avouer en toute franchise certains détails de sa vie qu’il ignorait. Chose qui l’a mis dans une colère incontrôlable qui l’a conduit à s’emparer d’une branche d’eucalyptus et se ruer de coups sur sa compagne.

Se rendant compte de son acte, il s’est repris et voulant la porter chez lui pour la secourir, elle a perdu le contrôle et est tombée par terre, ce qui a provoqué son évanouissement.

Ne sachant que faire, il a appelé sa mère à la rescousse et ils ont fini par transporter la victime chez eux pour lui porter secours. Le lendemain, voyant que son état ne s’améliorait pas, l’éventuel-futur  conjoint est allé alerter les gendarmes qui se sont rendus sur place pour découvrir le corps sans vie de la victime.

La dépouille a été transportée à l’hôpital Mohammed V d’El Jadida où elle a subi une autopsie, sur instruction du procureur général, qui a confirmé son décès suite aux coups qui lui ont été assénés au niveau de la poitrine.

Le mis en cause a été arrêté pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans préméditation. Quant à la mère elle sera poursuivie en état de liberté pour n’avoir pas alerté les gendarmes des faits mais aussi pour non-assistance à personne en danger.

Une histoire d’amour, un peu banale comme il en existe tant, mais qui s’est terminée en cauchemar, faisant ainsi une victime décédée à la fleur de l’âge et un enfant dont la vie commence par un drame. Quant au père, il s’est malheureusement condamné lui-même à passer ses plus belles années derrière les barreaux pour ne pas avoir pu retenir sa colère.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/05/gendar.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/05/gendar.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionPar: Khadija Choukaili Dans un Douar de la Commune de Tnine Chtouka, relevant d’Azemmour, un couple vivait une histoire d’amour depuis plus de 2 ans, hors des liens du mariage, et  qui a conduit à la naissance d’un bébé. Six mois après cette naissance non désirée, et devant l’obligation de la...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires