El jadida : « Protection et mise en valeur du patrimoine culturel « 

patri2

Par: Driss Tahi

« Protection et mise en valeur du patrimoine culturel « , tel est le thème d’une table ronde organisée le 17 novembre au cœur de ce qui fut autrefois l’église portugaise, au Mellah d’El Jadida ; un lieu hautement symbolique pour débattre de la question objet de cette rencontre , en présence du directeur de la culture et de la communication M. Abderrahmane Aress , de Mme Nisrine Essafi conservatrice du patrimoine à El Jadida , et d’une assistance composée notamment d’universitaires , d’étudiants ,et d’autres journalistes et citoyens intéressés par le sujet.

Animée par : Walid SAAD Ismael conservateur régional du patrimoine culturel .

REDOUANE khedid chercheur en anthropologie et en museologie.

Jilali Derif chercheur en patrimoine culturel.

La protection du patrimoine culturel et sa valorisation , des question débattues à diverses occasions lors des nombreuses rencontres animées par des spécialistes ; universitaires scientifiques et responsables administratifs un peu partout dans le pays , et demeurent à l’ordre du jour , étant donné leur importance sur le plan humanitaire et identitaire , et en tant qu’enjeu social et culturel.

A El Jadida le problème revêt une importance tout aussi particulière, à laquelle s’attellent plusieurs parties , en témoigne la table ronde organisée le 17 novembre , où les interventions instructives des participants tendent toutes , en substance d’abord dans le même sens, patri1celui de trouver les moyens adéquats , afin de sensibiliser les citoyens , jeunes surtout sur la nécessité de considérer le patrimoine culturel comme une richesse commune , dont la responsabilité et la protection incombent à tout un chacun ; par conséquent sa mise en valeur pourrait favoriser son attractivité ,dans le but de le rendre accessible à un large public , pour attirer un important flux touristique ,et en faire du coup un levier non négligeable de développement .

Les actions concrètes et prometteuses entreprises par le ministère de la culture à travers des projets en cours de réalisation , annoncées par le directeur de la culture et de la communication M.Abderrahmane Aress à la fin de cette table ronde, viennent réconforter en quelques sortes aussi bien les scientifiques que les citoyens ; comme le projet de restauration de la Kasabah de Boulaouane ,commune de Boulaouane, celui de la restauration de la vieille tour et du mur du Ribat Tit à la commune de Moulay Abdellah, le projet de création d’un centre d’interprétation du patrimoine maroco – portugais à la cité portugaise à EL JADIDA, et le projet d’inscription sur la liste du patrimoine national, des ruines de Ribat Lemjahdine à Haouzia .

Related posts

Leave a Comment