BIR JDID
En ce vendredi, le tribunal en charge des crimes financiers de Casablanca a condamné le Président de la Commune de Bir Jdid à 1 an de prison avec sursis et une amende de 2 millions de dirhams pour dilapidation des deniers publics et détournement de fonds, suite à une plainte déposée par certains membres de l’opposition au sein du Conseil Communal à l’encontre du Président, de son adjoint , d’un technicien et d’un entrepreneur en tant que leur partenaire. Le technicien a, quant à lui, écopé de 6 mois de prison avec sursis et d’une amende s’élevant à 1 million de dirhams.
L’affaire remonte à trois ans durant lesquelles une lutte acharnée s’est déclenchée entre le Président de la Commune et les membres de l’opposition qui ont constitué une alliance avec certains membres de la majorité et ont tenté de faire appliquer l’article 70 de la Loi 113-14 relative aux communes. Cet article stipule que les deux tiers (2/3) des membres du conseil de la commune en exercice peuvent, à l’expiration d’un délai de trois années du mandat du conseil, présenter une requête demandant au président de présenter sa démission. 20 Conseillers sur un total de 27, représentant tous les partis politiques, ont ainsi établi une requête afin de faire appliquer l’article 70. Tentative qui a finalement échouée suite à l’intervention de personnes influentes qui ont finalement dissuadé certains membres de ne pas apposer leurs émargements sur la requête. Ce qui a contribué à faire pencher la balance du côté du Président, et la requête de démission n’a pas été signée.
Il est décevant de constater à quel point les deniers publics sont dilapidés, cet argent du contribuable que certains responsables sans scrupules, n’hésitent pas à détourner. Certes, des affaires de ce genre éclatent de temps à autres et les mis en cause sont poursuivis en justice. Mais combien d’autres passent inaperçues et restent impunies ?
La gestion des Communes connait beaucoup de dysfonctionnements aussi bien au niveau de la gérance administrative que financière. Hélas, le citoyen demeure toujours le grand perdant et subit, entre autres, les conséquences de ses mauvais choix devant les urnes.
Khadija Choukaili
http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/06/BIR-JDID.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/06/BIR-JDID-150x150.jpgadminsRadar Sur El JadidaEn ce vendredi, le tribunal en charge des crimes financiers de Casablanca a condamné le Président de la Commune de Bir Jdid à 1 an de prison avec sursis et une amende de 2 millions de dirhams pour dilapidation des deniers publics et détournement de fonds, suite à une...Source de L'information Fiable