hnyen 1

Par Azzedine Hnyen

L’ère du laisser- aller, du relâchement, de la démission de l’autorité locale et ses subordonnés, du despotisme, du népotisme et de la corruption sont destinés à disparaître depuis l’installation du nouveau gouverneur, Mr Mohammed El Guerrouj.

Tous les responsables, civils et militaires, ont compris, désormais, que seul le sérieux et la droiture  priment.

Le citoyen est au centre d’intérêt. Il est le principal acteur qu’il faut servir et respecter, convenablement, dans les meilleures conditions.tribunal2

Les autorités locales, à l’image du pacha et du khalifa, ne ménagent, de jour comme de nuit,  ni leurs efforts ni leur temps pour mettre à exécution cette volonté gubernatoriale conforme aux directives royales.

Ce sérieux et cette rigueur démontrés dans le respect des  lois, a incité les citoyens à s’animer d’une volonté de contribuer, à leur tour et  selon leurs propres moyens, à mener des campagnes de nettoyage pour embellir.

Malheureusement, il a été constaté que la police locale n’avait pas adhéré à ce mouvement citoyen. Notamment la police de la circulation.

Ayant pour mission principale de régulariser la circulation, elle se contente, uniquement, de marquer sa présence dans les principaux ronds-points de la ville. Et encore si elle s’acquitte convenablement de sa tâche. Les infractions se comptent à la pelle sous ses yeux  Malheureusement, aucune pénalisation. Les triporteurs se distinguent par le transport clandestin dans les principaux lieux de la ville. Les stationnements illégaux brillent même au centre-ville. Des automobilistes n’hésitent pas à couper les trottoirs aux piétons dans des artères principales. Dans la périphérie, c’est encore beaucoup plus grand. Des poids lourds vont jusqu’à obstruer des rues. D’autres ne trouvent aucune peine à stationner durant toute une nuit leurs véhicules en toute impunité (voir photos).

trottPeut-être le seul moment où brille notre police c’est l’été. Elle place des caméras dans les principales entrées de la ville et les avenues à haute circulation. Une manière de promouvoir le tourisme  (sic). Et juste derrière l’équipe des caméramans, on décèle deux jusqu’à quatre motards. Si bien que les automobilistes de la région optent à abandonner leurs véhicules à l’entrée de la ville pour se déplacer en taxis.

Notre police de il circulation a intérêt à revoir ses comportements. Certains d’entre eux s’acharnent sur les femmes conductrices pour être « fragiles » et faciles à perturber.

La situation ne pourrait perdurer. Déjà à la veille de « l’Achoura », il a été trottoirsdécelé une faible intervention dans différents quartiers où des énergumènes ont saccagé, sans motif apparent, des véhicules. Si ce n’était l’intervention des autorités locales qui avaient réussi à faire éviter le pire.

Plusieurs véhicules de la police végètent de la wilaya de la police. Est-ce par manque de personnels ou on tourne à l’économie.

Le citoyen a besoin de se sentir sécurisé. L’application des règlements et des lois est amplement désirée. On y croit.

charcot (2)

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/10/hnyen.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/10/hnyen.jpg?resize=150%2C150adminsRégionPar Azzedine Hnyen L'ère du laisser- aller, du relâchement, de la démission de l'autorité locale et ses subordonnés, du despotisme, du népotisme et de la corruption sont destinés à disparaître depuis l'installation du nouveau gouverneur, Mr Mohammed El Guerrouj. Tous les responsables, civils et militaires, ont compris, désormais, que seul...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires