JDI.PLAGE880-300x113

Par: Khadija Choukaili

Qu’il est loin le temps où la belle plage d’El Jadida faisait le bonheur des estivants, aussi bien marocains qu’étrangers! Ce temps où propreté de la plage et sable fin rimaient avec soleil, baignade et détente. Ce temps est, hélas, bel et bien révolu.

Les jdidis pointent du doigt la situation désastreuse que vit la plage, en ce début de la saison estivale, où le mercure commence particulièrement à grimper. On s’indigne, on se lamente, on jubile, on se désole… devant la dégradation flagrante de ce beau rivage qui nous a vu grandir ; ce sable fin témoin des châteaux qu’on y sculptait, quand on se surpassait pour les construire dans leurs moindres détails. Que d’artistes se sont succédé pour nous délivrer le meilleur de leurs sculptures !

Qu’en est-il de ces belles compétitions de volley-ball organisées sous l’œil admiratif des estivants fans de ce sport. La liste est longue de nos souvenirs des merveilleux moments passés sur ce sable particulièrement fin.

C’est à se demander ce qui a pu tant altérer notre belle plage.

En y pensant, le sable est toujours là, fidèle à son poste et la mer aussi. Mère Nature ne cesse de nous délivrer ses beaux paysages et nous dévoiler les secrets de ses magnifiques panoramas, allant d’une marée basse dévoilant les beaux rochers, à une marée haute nous délivrant la beauté d’une houle témoin de nos baignades délassantes.

Malheureusement, des mains dévastatrices ont tout ravagé, faisant de ce sable fin, une décharge à ciel ouvert, et transformant cette belle plage en une plage sinistre, ou les détritus prolifèrent.

Que n’a-t-on pas encore vu en se baladant sur cette rive ?

Qui peut se vanter de ne pas avoir côtoyé les scènes les plus insolites au bord de l’eau ?

Se peut-il qu’au 21ème siècle on assiste à des préparations culinaires en bonne et due forme comportant tagine, salade et même l’inévitable pastèque ayant refroidi au bord de l’eau ?

Il est inimaginable de constater que ce beau sable se retrouve victime de tous les maux par manque de civisme et d’éducation !

Ce sable qui, jadis, s’enorgueillit d’accueillir des artistes, des sportifs et même de simples gens, n’ayant d’autre désir que de se détendre en écoutant et en regardant ces belles vagues s’échouer à leurs pieds. Comment ces énergumènes peuvent-ils se permettre de malmener cet espace commun à tous, que nos ancêtres nous ont légués et que ces inconscients s’obstinent à détruire ?

Il est regrettable de constater que certains estivants ne se sentent pas concernés par la propreté de la plage et y laissent tous leurs déchets dans une totale inconscience. Ils sont loin de comprendre qu’on est tous responsables de la dégradation de notre environnement, aussi bien responsables de la gestion de la chose publique que citoyens. Les élus et autorités locales délivrent des concessions pour l’exploitation provisoire de la plage, sans tenir compte des conséquences néfastes sur cet espace de détente qui devrait assurer confort et sécurité aux estivants.

Ces exploitants laissent derrière eux des déchets de tout genre qui altèrent à tout jamais, notre environnement.

L’occupation illégale et outrancière de l’espace public de la part des nombreux propriétaires des cafés, snacks et autres restos, n’arrangent pas les choses et la plage ne s’en trouve que davantage polluée, car chacun y met son grain de «détritus» pour ne pas dire de sable.

Faudrait-il continuer de crier haut et fort qu’il est temps de prendre conscience que nul n’est censé assainir ce que les autres continuent à souiller ?

Le civisme et l’éducation sont désormais les seules armes infaillibles en notre possession. Utilisons-les à bon escient, et sauvegardons la beauté et la salubrité de notre plage, si toutefois, il en est encore temps.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/07/jdi.plage556.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/07/jdi.plage556.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionPar: Khadija Choukaili Qu’il est loin le temps où la belle plage d’El Jadida faisait le bonheur des estivants, aussi bien marocains qu’étrangers! Ce temps où propreté de la plage et sable fin rimaient avec soleil, baignade et détente. Ce temps est, hélas, bel et bien révolu. Les jdidis pointent du...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires