egout

 

Le phénomène du pillage des bouches d’égout, continue à sévir à El Jadida et connait ces derniers jours une certaine recrudescence.

Plusieurs quartiers ont connu ces jours de fête un pillage sans précédent touchant particulièrement Hay Salam, Hay Najd et Hay Al Matar.

Les habitants de plusieurs quartiers découvrent chaque jour le vol de ces bouches d’égout. Elles sont généralement arrachées la nuit pour être vendus aux trafiquants des métaux ferreux.

Les auteurs de ces vols ne seraient que des jeunes qui parcourent les différents quartiers à la recherche de ces bouts de ferraille qui sont à la base d’un large trafic.

Ces vols constituent un double préjudice pour les communes qui doivent procéder au remplacement de ces couvercles et indemniser, conformément à la loi,  les victimes en cas d’accident causés par ces bouches d’égout béantes. Ils constituent  également un véritable danger pour les piétons et les automobilistes, particulièrement la nuit où l’absence d’un éclairage public adéquat augmente le risque de chute dans ces trous impossibles à discerner dans l’obscurité.

L’incivisme et la recherche du gain facile n’épargne rien. Ce phénomène pèse trop lourd sur le budget des communes. En plus du dégât financier, les désagréments occasionnés par ce pillage, notamment les odeurs nauséabondes, contribuent à la pollution de l’environnement.

Cependant, la question légitime et qui taraude plus d’un, est de savoir quel chemin prennent ces tas de ferrailles pillés dans les rues de la ville et quel « receleur »  achète ce genre de marchandise, tout en sachant qu’elle ne peut être que volée ?

 

 

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/06/egout.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/06/egout-150x150.jpgadminsLibre Opinion  Le phénomène du pillage des bouches d’égout, continue à sévir à El Jadida et connait ces derniers jours une certaine recrudescence. Plusieurs quartiers ont connu ces jours de fête un pillage sans précédent touchant particulièrement Hay Salam, Hay Najd et Hay Al Matar. Les habitants de plusieurs quartiers découvrent chaque jour...Source de L'information Fiable