nature

Par : Abdellah HANBALI

Entre El-Jadida et Essaouira, en passant par Safi et Souiria K’Dima Pascal Ducroux a trouvé sa nature de prédilection au Maroc. Il y  est  installé depuis l’an 2000.

Depuis l’âge de 12 ans cet homme de 66 ans, emmène son appareil photo, partout où il va. Chasseur d’images invétéré, il n’arrête pas de s’aventurer le long de la côte Doukkala- Abda- Chiadma, pour immortaliser des paysages superbes où ses regards surfent sur le bleu des vagues, au rythme des barques accrochées en note de musique, sur des portées d’écume blanche.

Et alors que la nature sommeille là d’où il vient, Pascal a été totalement sous le charme de nos paysages qui sourient de mille fleurs, rafraîchissent la vue et émerveillent les balades, hiver comme printemps.

Charmé par tant de beauté, l’œil sensible de  ce photographe, essaie de transmettre fidèlement l’objet de sa séduction, tout en mémorisant des clichés riches en couleurs, douces et délicates.

 

Les photos   de Pascal Ducroux nous font découvrir des beautés naturelles  si familières. Des merveilles qui nous poussent à réapprendre à regarder les choses de manière différente, pour mieux les apprécier.

« La nature m’a permis de panser des plaies que je croyais inguérissables après la mort accidentelle de ma fille. Elle m’a depuis toujours appris la passion, la tolérance, la méditation, l’ouverture et le respect d’autrui.

Je me focalise totalement sur les parties infimes de la nature, qui regorgent de tant de beauté à mon sens.

Parfois, les gens viennent me voir pour que je leur indique le lieu de mes prises de vue. Ils sont alors surpris, de n’avoir… rien vu ! » Nous expliqua l’artiste.

Et c’est à travers cette campagne vagabonde que Pascal nous donne à voir, que le poète se réveille en chacun de nous et que nos yeux contemplent des tableaux de Monet ou de Cézanne plus vrais que…nature !

Les prises de Pascal Ducroux, nous ont rendus rêveurs, tout en nous projetant dans un romantisme de pastel infini.  Elles  nous ont appris à découvrir quelques merveilles de la nature  de notre pays et surtout, ceux d’Abda-Doukkala.

nature1

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/08/nature1.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/08/nature1.jpg?resize=150%2C150adminsZoomPar : Abdellah HANBALI Entre El-Jadida et Essaouira, en passant par Safi et Souiria K’Dima Pascal Ducroux a trouvé sa nature de prédilection au Maroc. Il y  est  installé depuis l’an 2000. Depuis l’âge de 12 ans cet homme de 66 ans, emmène son appareil photo, partout où il va. Chasseur...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires