parc12

Par: Khadija Choukaili

Où sont tes beaux espaces verts d’autrefois ?

Qu’est-il advenu de tes belles avenues et tes belles places ?

Que sont devenus tes parcs et tes espaces verts avec le bruissement des feuilles des arbres ? Ce bruissement qui a bercé et accompagné nos parc1jeux à la marelle ou à l’élastique.

Tout en toi était magique.

Aujourd’hui, c’est le cœur gros que je repasse devant ces beaux parcs qui m’ont vu grandir. Et je n’ai que mes paroles pour me lamenter sur le destin de tes espaces verts.

Ce destin qu’ils t’ont réservé par leur délaissement et leur ignorance.

Que reste-t-il de ce beau vert qui recouvrait ta belle pelouse ? Ton parctapis vert, s’est transformé en jaune, puis en terne et puis en terre rabâchée par l’effet du el.PARC_MOHAMMED_V_2 (2)temps et de l’abandon.

Ne savent-ils pas que ces espaces verts jouent un rôle vital aussi bien pour la qualité de  vie que pour les lieux de détente ?

Malheureusement, ceux qui ont la responsabilité de gérer tes espaces verts, ceux qui devraient les respecter et en prendre soin pour les transmettre aux générations futures, sont d’un laxisme ahurissant ; ignorant tout sur ce que Mère Nature leur a cédé ; troquant ces beaux espaces contre un béton sinistre qui rend la ville de plus en plus lugubre.

Leur seul souci est de réaliser des projets lucratifs leurs permettant de jdi.jardin.cho 1tirer un profit personnel, sans se soucier des conséquences néfastes sur l’environnement.

 

La ville d’El Jadida dispose d’un patrimoine environnemental réparti entre parcs et jardins publics. Toutefois, ces espaces verts, qui furent jadis la fierté de la ville, sont actuellement dans un état déplorable.

 

jardin85La ville était à son apogée lors des années 60 et 70, quand ses habitants étaient conscients de l’importance de leur environnement. Quand les responsables municipaux et communaux respectaient la confiance mise en eux et accomplissaient leur devoir avec honnêteté et dévouement.

Qu’est-il advenu du parc Mohammed V, connu sous le nom du parc jdi.jardinLyautey, qui représente une mémoire historique de la ville, vu les grands évènements qui s’y sont déroulés ?

Le parc Mohammed V, a été la scène de trois grands événements dans l’histoire du Maroc . En effet, le Maréchal Lyautey l’a visité en 1913 et avait affirmé que « Mazagan » devrait être la Deauville du Maroc. Puis, il y eut en 1960, une visite historique de feu S.M. Mohammed V, qui permit à l’époque de donner un nouveau souffle à ce parc. Il y eu ensuite la visite de feu S.M. Hassan II pour la célébration la Fête de la Jeunesse qui représentait une date incontournable, célébrée en grandes pompes à El Jadida.spi

Le Parc Spiny, au tout début du siècle dernier

Quant au parc Hassan II, appelé jadis parc Spiney, c’était un véritable jardin botanique qui abritait, en plus du bassin aux poissons aux multiples couleurs, un zoo où une multitudes d’oiseaux trouvaient leur gite. Sans oublier le parc Abdelkrim El Khattabi, appellé jadis parc Gallieni ou Merchane, qui faisait la fierté des habitants de ce quartier.

Ces merveilleux parcs qui représentaient les poumons de la ville à l’époque, et qui représentaient des lieux de distraction et de détente pour les habitants ne reflètent plus, aujourd’hui, que désolation et abandon.

SPINYLes responsables de la chose publique accordaient, dans le passé, toute leur attention et leur énergie au moindres recoins de la ville, afin de préserver son patrimoine environnemental.

Aujourd’hui, on assiste vainement à la dégradation de ce patrimoine. L’avancée vertigineuse de l’asphalte a causé la réduction des espaces verts. Et le manque d’entretien a contribué à la détérioration de ce qu’il en restait.

La réalité, dans laquelle se trouvent, actuellement, ces espaces verts, est désolante. Pourtant, on a eu droit à un ultime espoir quand on a appris qu’un budget a été attribué à la commune en vue du réaménagement des espaces verts de la ville.

Malheureusement, ce budget programmé et versé à la commune depuis 2 ans, n’a toujours pas été engagé pour la réalisation de ce projet. Il parait qu’il a été « noyé » dans la masse budgétaire de la commune.

Allez comprendre quelque chose à ces termes savants que ces chers responsables inventent pour garder une certaine ambiguïté tout à fait intentionnelle et qui, encore une fois,vient gonfler considérablement leur réserve pécuniaire.

La réalité est pourtant flagrante, car personne ne peut nier la responsabilité des pouvoirs publics, qui parrainent ces espaces, et qui, jdi.park12-300x188jusqu’à présent, n’ont pas pu développer une approche d’ensemble pour la gestion de ces lieux de façon à redonner à la ville sa splendeur d’antan.

Ces espaces ont besoins d’une gestion quotidienne, se traduisant par un entretien continu et un gardiennage en mesure de préserver l’éclat et la fraicheur de ces espaces.

Alors, à quand l’opération de réaménagement de ces espaces verts et la fin du laxisme des pouvoirs publics ?

Comme aurait tendance à penser des responsables des structures concernées, ces lieux ne représentent pas seulement le cadre esthétique de la ville, mais bel et bien l’amélioration du cadre de vie du citoyen.

Alors de  grâce, pitié pour ces espaces !!! Pitié pour Mère Nature !!!

jardin3

Une oeuvre d’art en déperdition à quelques mètres de la commune

 

 

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/jdi.parc6_.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/jdi.parc6_.jpg?resize=150%2C150adminsNational    Par: Khadija Choukaili Où sont tes beaux espaces verts d’autrefois ? Qu’est-il advenu de tes belles avenues et tes belles places ? Que sont devenus tes parcs et tes espaces verts avec le bruissement des feuilles des arbres ? Ce bruissement qui a bercé et accompagné nos jeux à la marelle ou à l’élastique. Tout en...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires