jdi.mon0

Maquette

Par : Alain Degans

Cela avait suscité la grogne… Des travaux de réfection des rues et places avaient été entrepris un peu partout dans la ville qui était devenue un véritable chantier : trottoirs et asphaltage des voies, notamment dans le centre historique, l’avenue Mohamed VI et quelques quartiers de la ville qui ont connu un relookage permettant d’espérer, quand la dernière touche serait venue, une ville moderne et agréable à vivre.

Personne n’était dupe : ce look stakhanoviste cachait mal une frénésie à l’approche du verdict des urnes. Les élections communales étaient l’aiguillon, le bilan devait apparaître « globalement positif » aux yeux des jdidis. Cela semble ne pas avoir suffi à les convaincre : une nouvelle municipalité fut élue et s’empressa de « mettre en quarantaine » la suite du programme. Depuis, plus rien… tout est à l’arrêt, les aménagements commencés sont « laissés en carafe » sans que l’on sache quand ils reprendront et quand ils seront terminés.

A ce qui transparaît, il semblerait que les nouveaux dirigeants communaux n’aient pas goûté l’attitude des trois entreprises chargées des travaux qui auraient apporté unilatéralement des avenants aux clauses des marchés signés. D’autre part, la nouvelle municipalité reprocherait aux dites entreprises, des anomalies dans la réalisation…

Ce programme stratégique et ambitieux « vision 2013/2017 » de 300 millions de dirhams reste en rade et laisse El Jadida défigurée : les entrées des routes de Marrakech et Oualidia restent à réaliser ou à finaliser, comme l’avenue Mohamed V, triste artère sans âme, sans compter les nombreux quartiers laissés à l’abandon… tout cela, sans que l’on sache la stratégie arrêtée par la nouvelle équipe communale…

Il reste du chemin pour qu’El Jadida redevienne la « Deauville marocaine »…

jdi.monde7

L’Amère réalité

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/09/jdi.mon0_.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/09/jdi.mon0_.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionMaquette Par : Alain Degans Cela avait suscité la grogne... Des travaux de réfection des rues et places avaient été entrepris un peu partout dans la ville qui était devenue un véritable chantier : trottoirs et asphaltage des voies, notamment dans le centre historique, l'avenue Mohamed VI et quelques quartiers de la...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires