MOUSSEM5

Par: Khadija Choukaili

Qui ne connait pas le Moussem de Moulay Abdellah ?

Les souvenirs des vacances d’enfance de bon nombre de Jdidis étaient bercés par le son des vagues le long de la rive de ce site religieux, connu pour ses festivités traditionnelles, qui attirent chaque année pas moins de 500.000 visiteurs, amoureux du plein air et du camping au bord de ces fortifications témoin d’un passé historique prestigieux.

En longeant la rive, le visiteur est impressionné par les milliers de tentes plantées dans un décor éblouissant, juste au bord de la plage. Le panorama est encore plus époustouflant quand on constate, les belles montures attendant le moment de leur renommée, au moment du coup fatal de la carabine.

Ce Moussem, qui représente également une fête religieuse, est une occasion unique, permettant aux visiteurs d’assister à des spectacles du folklore marocain.  Plusieurs scènes sont aménagées, pour jouir d’une grande variété de chants et de danses, inspirés de l’art traditionnel.

Un spectacle équestre de Fantasia, rassemblant autour de 3 600 cavaliers venus des 12 régions, est organisé chaque jour durant toute la durée du Moussem.

Le dépaysement est assuré également pour les estivants, grâce au spectacle des fauconniers. Cet art pratiqué par les seigneurs depuis des temps ancestraux, est perpétré par la tribu des Kouassems originaire de Had Ouled Frej.

Certes, ce Moussem est une occasion unique de détente et de ressourcement pour ces estivants cherchant un dépaysement dans un panorama réunissant plage, plein air et spectacles. Mais il reste tant à faire par les autorités locales pour assurer sécurité et confort aux visiteurs. Il faut souligner que l’organisation d’un évènement aussi grandiose, doit s’accompagner de mesures logistiques importantes, englobant l’hygiène,  salubrité et  commodités, et permettant aux vacanciers de profiter de leur séjour dans les meilleures conditions.

Malheureusement, le manque de moyens logistiques, ainsi que l’incivisme de certains citoyens, rendent ce merveilleux site incommode, par la pollution qui l’envahit.

Il est vrai que tout Moussem est connu par ses étalages traditionnels, ses commerces en plein air, ses gargotes … Mais à My Abdellah, une anarchie totale règne au niveau de toutes les activités…Et à chaque fois qu’on s’en plaint auprès des organisateurs, ils nous sortent cette phrase magique et qui les arrange à merveille : « ce n’est qu’un Moussem. »

Il est temps pour les autorités locales de faire un effort envers ce Moussem qui constitue une sorte d’étendard pour El Jadida, ainsi que pour toute la région des Doukkalas

moussem1

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/08/MOUSSEM5.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/08/MOUSSEM5.jpg?resize=150%2C125adminsActulaitésPar: Khadija Choukaili Qui ne connait pas le Moussem de Moulay Abdellah ? Les souvenirs des vacances d’enfance de bon nombre de Jdidis étaient bercés par le son des vagues le long de la rive de ce site religieux, connu pour ses festivités traditionnelles, qui attirent chaque année pas moins de...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires