Municipalité d'El Jadida

 Par: Khadija Choukaili

Le Camping International d’El Jadida constitue l’un des projets phare de la ville. Son emplacement au boulevard des Nations Unies, à quelques mètres de la plage est stratégique. Il s’étend sur une superficie de de 6800 m² et dispose de 24 locaux d’estivage, un café, un restaurant- BAR, une piscine, un cours de tennis, de ping-pong  et d’autres infrastructures touristiques.

L’affaire remonte à quatre ans quand la société civile ainsi certains activistes associatifs et politiques se sont soulevés contre la cession du camping international à son gestionnaire M. Abderrahmane Kamel, ce qui a conduit le Conseil Communal lors de sa session extraordinaire, tenue le 17 juin 2015, à refuser cette cession après que les partis de gauche constitués du Parti de l’Indépendance, du PJD et du Parti de l’Union Socialiste aient imposé leur point de vue décisif contre cette décision.

Le Président du Conseil Communal de l’époque, M. Abdelhakim Soujda avait nommé une Commission sous la présidence du Conseiller M. Mohammed  Aboulfaraj, constituée des représentants de tous les partis politiques du Conseil, afin d’étudier la situation du Camping International et présenter son compte rendu au Conseil Communal. Mais aucune suite n’avait été donnée et les choses sont restées au statu quo.

L’exploitation de ce Camping a été assurée depuis 1979 jusqu’en 2011 par M. camping 1 Abderrahmane Kamel, membre de la Commune Urbaine et Parlementaire,  une période de 32 ans qui a  conduit beaucoup de jeunes à le prendre pour le propriétaire, qui en a fait un fief de ses activités politiques et un refuge pour ses alliés.

Le plus grave et le plus étonnant, c’est que ce parlementaire continue l’exploitation illégale de ce Camping  depuis le 31/12/2006, date d’expiration du contrat  conclu entre lui et la Commune Urbaine d’El Jadida.

Quand le régisseur de la Commune a refusé d’encaisser le montant du loyer symbolique que l’exploitant paie, ce dernier a commencé à le verser à la caisse réservée aux litiges relatifs aux loyers au sein du tribunal de première instance.

Par ailleurs, le Conseil Communal s’était réuni dans la salle de conférence de la Municipalité, le 02/08/2010,  dans une session extraordinaire, sur instruction du Ministre de l’Intérieur qui avait saisi le Président du Conseil par courrier pour l’inciter à prendre une décision ferme et claire dans cette affaire d’exploitation illégale d’un bien public, conformément à l’article 77 de la Charte Communale. Le Conseil avait donc décidé de porter l’affaire en justice et porter plainte contre l’exploitant du Camping International.

gouverbenrbia

 

 

Il est à remarquer que la cour régionale des comptes de Settat avait soulevé, dans son rapport de 2008, le non-respect de la réglementation, constaté par l’absence d’un cahier de charges relatif à l’exploitation et de tout document légal depuis l’expiration du contrat de bail.

Le rapport mettait également en exergue les failles existant dans le traitement de ce dossier telles que l’absence de concurrence et la valeur du mètre carré, très basse qui avait été fixée à 250 DHS.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/01/camping.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/01/camping.jpg?resize=150%2C150adminsRadar Sur El Jadida Par: Khadija Choukaili Le Camping International d’El Jadida constitue l’un des projets phare de la ville. Son emplacement au boulevard des Nations Unies, à quelques mètres de la plage est stratégique. Il s’étend sur une superficie de de 6800 m² et dispose de 24 locaux d’estivage, un café, un restaurant-...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires