El-Jadida : les plages d’El-Jadida et Sidi Bouzid, doivent être rendues aux estivants

eljadidascoop

A peine  l’été avait-il pointé son nez, que nos plages ont été totalement squattées par Jets-Skis, Quads, parasols, chaises, tables, « gargotes » vendant de tout et de n’importe quoi… Un flagrant laisser-aller et/ou incompétence des responsables, chargés de l’application stricte des lois et de l’ordre et propreté dans cette ville, qui nous poussent à dire,  qu’aujourd’hui et plus que jamais, les plages publiques doivent être rendues …au public.

Toute installation du genre à l’effet de les louer et toute autre activité commerciale para7qui peut nuire à la santé du citoyen et/ou à l’esthétique  et à la tranquillité des estivants doit être  catégoriquement interdite.

Au vu de la pagaille provoquée par les « loueurs » des parasols et ceux qui les ont autorisés  à le faire « au nom de la loi », il est urgent que les estivants (pris pour des vaches laitières)  retrouvent  la liberté d’  utiliser leurs  équipements sans être pris à partie par « les loueurs ».

C es «  loueurs » qui ont créé ce commerce au fil du temps auraient pu être tolérés encore, voire reconnus par le règlement du commerce s’ils s’étaient contentés de louer aux estivants qui en exprimeraient le souhait et sans pour autant s’accaparer d’un espace publique qu’ils rendaient privé, alors que la loi l’interdit. ..Parce qu’il y aurait toujours des estivants qui aimeraient trouver sur place parasols et chaises sans s’en encombrer.

Quoi qu’il en soit les plages publiques doivent retourner au public.

Une usurpation irresponsable et incivique mal considérée par de nombreux estivants qui voient d’un mauvais œil certaines décisions (voire manque de décisions) prises à des fins électoralistes (voire contre monnaie sonnante et trébuchante). 

Permettre aux Jets-Skis et aux Quads à Sidi Bouzid  d’être loués pour  slalomer entre, respectivement, les baigneurs du jour et les promeneurs du soir est une aberration et un flagrant mépris du « citoyen ». Y ajouter des parkings à 10 dh, alors que la loi fixe les pris à 3 dh est la preuve que ces gens n’ont peur de personnes, ou plutôt, pas d’une bande qu’ils corrompu pour s’ « acheter » ce droit et cette liberté de faire et d’agir…

sidibouzid4

«La plage appartient à tout le monde. Les estivants sont égaux et ont ainsi les mêmes droits. Rien ne justifie dés lors, que l’on squatte une grande partie de la plage et de la réserver  à une certaine catégorie d’estivants tout en privant d’autres», s’indigne un vacancier marocain résidant à l’étranger. Il est à signaler qu’aucun parmi la mafia qui tire profit de ce commerce estival, n’a contribué, ni de près ni de loin à l’amélioration et à l’entretien des structures d’accueil et des services de base de la plage, encore moins au nettoyage du sable».

 

 

Related posts

Leave a Comment