Les premières pluies qui se sont abattues, durant ces quelques jours sur El jadida, ont rendu la situation aux habitués du marché de gros, presqu’intenable.

En effet, il aura suffi de quelques jours de pluies pour se rendre compte que l’infrastructure de base au niveau de ce marché est inexistante.

Nul n’ignore le nombre important de commerçants qui s’approvisionnent au niveau de ce marché et qui avoisine les 5000. C’est dire aussi le trafic et les nombreux véhicules qui y transitent. 

L’asphalte y étant inexistante, on peut facilement imaginer la boue qui a recouvert toute l’esplanade que la force de l’eau a ravinée au point où certains endroits sont devenus difficiles d’accès. La boue charriée par les eaux de pluie a causé des dommages visibles sur les pistes où s’entremêlent triporteurs, camions, pick-up…

C’est dire le calvaire supporté quotidiennement par tous ces commerçants dès que la saison des pluies commence.

Heureusement que la Commune a pris, cette fois-ci, le taureau par les cornes et s’est montrée prompte pour mettre en œuvre toute la logistique nécessaire afin de dégager, à l’aide d’engins et de pelleteuses, la boue qui s’était entassée sur l’esplanade du marché et qui avait entravé la circulation de tous les véhicules des commerçants venus s’approvisionner.

La solution résiderait sans doute, au niveau de la délocalisation du marché de gros à My Abdellah. Ce qui mettrait fin à l’anarchie et à l’encombrement qui y règne actuellement, et éviterait aux 5000 commerçants qui s’y approvisionnent, de subir quotidiennement ces conditions catastrophiques pour leur ravitaillement.

Il faut rappeler que le retard qu’accuse le déplacement du marché de gros vers My Abdellah accentue les problèmes de gestion de ces désagréments qui coûtent à la Commune des dépenses supplémentaires en terme de logistique de déblocage de l’enceinte du marché en cas d’intempérie, et éviterait également aux usagers de subir ces tracas dont ils peuvent se passer.

Khadija Choukaili

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/10/20191023_112746-1024x768.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/10/20191023_112746-150x150.jpgadminsArrêt Sur ImageLes premières pluies qui se sont abattues, durant ces quelques jours sur El jadida, ont rendu la situation aux habitués du marché de gros, presqu’intenable. En effet, il aura suffi de quelques jours de pluies pour se rendre compte que l’infrastructure de base au niveau de ce marché est inexistante. Nul n’ignore le nombre important de...Source de L'information Fiable