En ce début de la saison hivernale où le changement de climat contribue à l’apparition des symptômes de la grippe, connue communément depuis quelques années sous l’appellation « influenza », les pharmacies sont prises d’assaut par les citoyens demandeurs de médicaments pour le traitement de cette maladie saisonnière.

Cependant, bien que le nombre de pharmacies qui desservent la ville soit de 174, il n’en reste pas moins que le calvaire des jdidis souffrant de maladies reprend à chaque tombée de la nuit ainsi que pendant les week-ends et jours fériés, par insuffisance de pharmacies assurant la permanence.

Même en temps normal, il est inconcevable d’autoriser uniquement deux pharmacies à assurer la garde pour une ville de plus de 400.000 habitants, et en pleine expansion économique et démographique de surcroît.  

Il faut noter qu’en ce temps de crise sanitaire et d’explosion du nombre de cas de contamination à El Jadida, le problème se pose de manière plus soutenue puisque les malades n’ont même plus accès à l’hôpital qui a affiché complet depuis plusieurs semaines et que leur seul recours est l’automédication et le traitement à domicile tel que recommandé par les autorités sanitaires.

Devant cette situation alarmante, où les malades sont pratiquement livrés à eux-mêmes, il est inconcevable de ne pas autoriser plusieurs pharmacies à assurer la permanence de nuit comme pendant les week-ends et jours fériés.

Pour une ville comportant sept arrondissements et 174 pharmacies, il serait pertinent qu’au moins une pharmacie par arrondissement assure la garde. Cela éviterait en même temps les grands rassemblements où les mesures barrières ne sont pas respectées, et où les risques de contamination sont accrus devant la pharmacie assurant la permanence, et les longs déplacements des citoyens contraints souvent à se déplacer en taxi pour se procurer les médicaments dont ils ont besoin, sachant de les tarifs de nuit sont majorés de 50%.

Dans ce contexte de crise sanitaire qui a engendré la crise économique et porté atteinte au pouvoir d’achat des citoyens, les autorités se doivent de faciliter à la population l’accès aux pharmacies, en assurant leur proximité, et en leur évitant de payer le prix d’une course longue et inutile.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/11/zohour.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/11/zohour-150x150.jpgadminsSociétéEn ce début de la saison hivernale où le changement de climat contribue à l’apparition des symptômes de la grippe, connue communément depuis quelques années sous l’appellation « influenza », les pharmacies sont prises d’assaut par les citoyens demandeurs de médicaments pour le traitement de cette maladie saisonnière. Cependant, bien que le nombre de pharmacies qui...Source de L'information Fiable