province1

Par: Khadija Choukaili

Décidément les jours se passent et ne se ressemblent pas à El jadida. Chaque jour apporte son lot de problèmes et de dysfonctionnement. Chaque ville a ses particularités et ses propres problèmes mais El Jadida les totalise tous. Cette ville,si captivante, qui devrait faire jouir aussi bien sa population que ses visiteurs par ses sites pittoresques, finit par donner la nausée.

Le dysfonctionnent dans cette ville touche tous les secteurs sans exceptions.

Hay El Matar, a encore connu une certaine effervescence due au ras le bol des habitants de ce quartier qui ne sont pas au bout de leur malheur.

En effet, des dizaines d’habitants se sont déplacés au niveau de l’avenue Gibran Khalil Gibran et ont bloqué la circulation en installant des pierres sur les deux voix de cette avenue qui connait une grande affluence, dans le seul but de faire entendre leur voix.

Il s’avère qu’aucune suite favorable n’a été donnée à leur revendication légitime, qui s’est traduite par une demande des habitants du quartier adressée au nouveau responsable de la commune le 22/11/2018,par laquelle les citoyens sollicitaient l’installation de feux de signalisation et de dos d’âne, suite aux accidents dramatiques que le quartier a connus.

Bien entendu, les autorités concernées ont continué à faire la sourde oreille malgré les multiples doléances des habitants.

Il va sans dire que ce genre de requête reste vain étant donné que la devise de ces responsables locaux est et sera « après moi le déluge » tant qu’aucun gain personnel ne se profile à l’horizon.

Il semblerait que cette carence au niveau de la gestion des affaires communales et de la chose publique ne sera jamais comblée.Et il faut reconnaître aussi, que l’aménagement urbain de ce nouveau quartier a été fait sans aucune vision futuriste.

Tout s’est fait dans un cadre restreint, limité à quelques personnes qui ont prouvé à plus d’un titre leur incapacité à gérer les communes selon un schéma directeur et un plan urbain en mesure de répondre aux attentes des citoyens dans un souci d’éviter le gaspillage et la dilapidation des deniers publics.

Malheureusement, la gestion communale est loin d’être maîtrisée volontairement ou involontairement.

Certes, ce n’est qu’un incident de plus dans le quotidien des jdidis qui n’ont d’autre choix que de prendre leur mal en patience. Car finalement, cette Nème   revendication s’est terminée par l’intervention des responsables de la commune et de la Sûreté Nationale, notamment celui du 6ème Arrondissement qui a rassuré la population en avançant que cette procédure demande du temps pour son exécution et en promettant que la situation sera prise en compte dans les meilleurs délais.

La circulation a donc repris son cours normal et la vie aussi pour ces citoyens marginalisés, jusqu’au prochain accident, qui espérant ne sera pas fatal comme celui qui a coûte la vie à un jeune homme du Douar Lhaj Abbas.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/province1.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/province1.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésPar: Khadija Choukaili Décidément les jours se passent et ne se ressemblent pas à El jadida. Chaque jour apporte son lot de problèmes et de dysfonctionnement. Chaque ville a ses particularités et ses propres problèmes mais El Jadida les totalise tous. Cette ville,si captivante, qui devrait faire jouir aussi bien...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires