El Jadida : Le ras le bol des commerçants et une imminente « Marche » vers Rabat

province1

Par: Khadija Choukaili

Que d’articles ont été écrits pour dénoncer le chaos qui règne à El Jadida. Une vraie pagaille due à ces marchands ambulants et à ces « farrachas » qui envahissent la ville et qui la transforment de jour en jour en un souk rural quotidien.La situation devient alarmante du fait que tout espace libre devient exploitable par ces envahisseurs. Les boulevards, les rues, les  grandes places et même les trottoirs font office d’une foire foraine où tout est vendu.

Ces marchands ambulants qui exploitent les espaces publics, sans vergogne, perturbent la circulation avec leurs étals débordant sur la chaussée, et provoquent ainsi parfois des accidents.

Inutile de rappeler que ces marchands ambulants de sandwichs préparent leurs recettes douteuses en pleine rue, sans se soucier de la pollution qu’ils provoquentpar les odeurs qui se dégagent de leurs poêles, ni des matières graisses qui se déversent sur la chaussée.

Il faut noter que ce phénomène de marchands ambulants s’est développé lors du mandat de l’ancien gouverneur Mouad El Jamai, dont les collaborateurs et particulièrement les élus, ont contribué à la « légalisation » de ce phénomène et celui de l’occupation de l’espace public.

gouverbenrbia

Ce phénomène de commerce ambulant qui s’est développé porte préjudice, en premier lieu, aux commerçants structurés ayant des charges fixes à payer et s’en acquittent selon la loi en vigueur. Ils sont également lésés à cause de la concurrence illicite imposée par ces marchands ambulants n’ayant à payer ni loyer, ni impôts.

Cette situation dramatique à laquelle sont confrontés les commerçants structurés, a poussé l’Instance Nationale de Protection de la Citoyenneté et des Biens Publics, en collaboration avec 27 représentants d’associations et de syndicats de commerçants, à se réunir avec le premier adjoint du gouverneur, le Pacha d’El Jadida pour discuter des problèmes auxquels sont confrontés ces commerçants.La réunion a duré 30 mn mais les résultats escomptés et attendus par l’Instance n’ont pas été atteints.

Etant donné qu’aucune issue n’a été trouvée suite à l’entretien avec le Pacha, l’Instance Nationale de Protection de la Citoyenneté et des Biens Publics a décidé de hausser le ton en annonçant son intention d’organiser une « marche » des commerçants, en voitures, vers la capitale Rabat, et précisément vers le parlement et le ministère de l’intérieur, afin de faire entendre leurs revendications et tenter ainsi de libérer les espaces publics d’El Jadida que ces marchands ambulants occupent illégalement.

La date de cette marche sera annoncée ultérieurement.

Affaire à suivre.

Municipalité d'El Jadida

Related posts

Leave a Comment