El Jadida : Latifa En Nibras expose à l’institut français.

 
Par Driss Tahi

Peintre autodidacte, ou à peu près, difficile de croire après l’avoir connu, qu’elle n’a pas fait l’école des beaux-arts, pourtant Latifa En Nibras est une artiste prolifique, vu le nombre de toiles qu’elle a peintes, alors qu’elle n’est qu’à sa deuxième exposition.
On retrouve de tout dans ses peintures à l’huile, le figuratif, l’impressionnisme, et l’abstrait, et parfois tous combinés avec dextérité, et talent dans un même cadre.
Une trentaine de toiles, dans une exposition sous le thème  » Errance Naturelle  » qui se poursuit jusqu’au 25 octobre, et dont le vernissage a eu lieu le 11 du même mois, à la galerie de l’institut français, donnant ainsi le coup d’envoi de la saison culturelle de cette année.
En présence de la directrice de l’institut Mme Anne Marie Thuilier, qui a inauguré le vernissage par quelques mots sur l’artiste peintre, en guise de présentation, pour lui céder ensuite le micro, ce qui a permis à Latifa En Nibras , un peu émue par l’événement, dans un discours laconique et une expression empreinte de sincérité de retracer l’essentiel de son parcours artistique , et celui professionnel , devant les nombreux spectateurs présents, dont certains, sont ses collègues enseignants à l’institut, quelques amis , et d’autres invités, parmi eux des artistes, des amateurs de peinture, et des journalistes.

Latifa En Nibras n’est qu’à sa deuxième exposition dans une carrière artistique qui démarre superbement, et promet une évolution conséquente.
Malgré qu’elle s’est mise il y a déjà quelques années à la peinture, et que ses premiers gribouillages remontent déjà aux années de l’université, ses toiles aujourd’hui, reflètent déjà à travers certains détails, et le soin méticuleux qu’elle y met, la touche d’une artiste professionnelle.

Pourtant, elle semble encore entrain de chercher sa voie, peut être par souci de perfectionnisme… entre plusieurs techniques, et mouvements picturaux qu’elle expérimente, non sans succès, et avec une imagination débordante et fertile, de la patience et une lucidité certaines.

En tout cas, la surprise de tous les visiteurs lors de cette exposition, fut grande devant ses magnifiques peintures qui expriment d’abord la beauté des couleurs, leur superposition, une belle harmonie, dans une combinaison chromatique que le choix des thèmes, assez variés, favorisa, et amplifia d’une façon agréable.


Une expression empreinte de sensibilité , et une certaine élégance, c’est ce qu’on décèle à travers les traits fins , et les reliefs légers , en abordant les premières toiles de cette artiste peintre à l’expression osée , ce qui dénote à coup sûr, des efforts en profondeur , et un travail de longue haleine .

Un équilibre turbulent des couleurs, qu’elle réinvente en permanence dans toutes ses toiles, comme si l’artiste interpelle volontairement la difficulté , pour donner une allure artistique singulière à ses travaux, en utilisant parfois le couteau comme dans « la joie, la gaieté, la peur  » ou  » évasion pacifique » ou le couteau associé au pinceau, dans d’autres toiles , avec des touches qui ne manquent pas d’énergie parfois et une verve , malgré l’apparente modestie de la femme artiste.


Dans quelques toiles, la peinture devient poésie, et invite au rêve, et au voyage, à bord du tapis tissé comme ouvrage artisanal, avec des couleurs magiques, restituées avec finesse sur toute la surface de la toile, ce qui cache peut être une autre des nombreuses facettes de Latifa En Nibras .
Par ailleurs, une diversité certaine, est remarquée par le spectateur avisé défilant devant ses toiles, donne le sentiment, ou l’illusion d’être en face d’une exposition collective, qui réunit plusieurs peintres de divers mouvements.

Latifa En Nibras, semble avoir donné le meilleur d’elle, de par ces œuvres exposées aujourd’hui à l’IFEJ, avec une honnêteté, et un altruisme rares chez la plupart des artistes, ce qui traduit tout l’amour qui la motive, et l’anime, et qu’elle s’est évertuée à nous transmettre avec art, en toute beauté.
Pourtant, l’artiste n’a manifestement pas encore tout révélé sur son talent.

Related posts

Leave a Comment