Suite à l’état catastrophique et à l’insalubrité qui règne au sein de la ville, et à la dégradation de ses rues et artères, mais aussi avec le ras-le-bol des citoyens qui ne tolèrent plus le niveau de décadence dans lequel se retrouve cette belle cité surnommée jadis le Deauville Marocain, une pétition a été lancée par certains habitants, encadrés par les représentants de la société civile, afin de dénoncer tout ce laisser-aller et ce renoncement des autorités qui semblent dépassées par les événements et par l’état de dégradation qui sévit dans la ville.

Il faut noter que la ville dont la population n’excédait pas 30.000 habitants dans un passé récent, a connu un accroissement incroyable suite à son industrialisation et à l’expansion de son économie. Des facteurs qui ont favorisé l’immigration vers ce nouveau pôle économique, sans que l’urbanisation puisse connaître un développement approprié.

Cet accroissement de la population a eu pour effet une dégradation de plus en plus flagrante de l’infrastructure urbaine, des équipements publics, et des conditions de logement. La population démunie étant toujours la plus exposée aux conditions néfaste du surpeuplement.

Cet accroissement de la population a, certes, un impact direct sur l’environnement urbain, car l’accumulation des ordures et l’absence d’une politique réelle d’entretien des espaces publics, de collecte et de gestion des déchets ménagers, contribue fortement à développer cette anarchie qui a, avouons-le, envahi nos rues et nos quartier. Et ainsi, c’est le paysage entier de la ville qui se trouve dégradé.

Rappelons également qu’une remise à niveau de la ville, en termes d’organisation, de propreté et de restructuration de ses sites de détente, de loisirs et d’hébergement, permettrait une relance du secteur touristique qui a été gravement impacté par la crise sanitaire due à la pandémie.

Espérons, qu’à travers cette pétition, les autorités comprendront que la situation d’insalubrité et de dégradation de la ville est devenue intolérable.

Mais avouons que M. le Gouverneur a habitué les jdidis à être à l’écoute de leurs doléances, et prendra, sans nul doute, les mesures qui s’imposent afin de rendre à cette belle cité, son surnom de « Deauville marocain ».

Khadija Choukaili

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/ordures_3jdida.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/ordures_3jdida-150x150.jpgadminsActulaités Suite à l’état catastrophique et à l’insalubrité qui règne au sein de la ville, et à la dégradation de ses rues et artères, mais aussi avec le ras-le-bol des citoyens qui ne tolèrent plus le niveau de décadence dans lequel se retrouve cette belle cité surnommée jadis le Deauville Marocain, une pétition a...Source de L'information Fiable