El Jadida : La polémique continue autour de la fermeture des abattoirs… Un Caïd et 2 gendarmes agressés à Tnine Chtouka

abattoir

Conformément à la décision de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) adressée aux présidents de 12 communes relevant de la province et selon laquelle le Service Vétérinaire Régional d’El Jadida cessera tout contrôle vétérinaire d’hygiène des viandes au niveau de ces abattoirs communaux, le Caïd de la Commune, accompagné de ses assistants et d’agents de la Gendarmerie Royale s’est rendu, en ce jour où se tient le souk hebdomadaire de Tnine Chtouka, sur les lieux de l’abattoir,  pour procéder à la fermeture légale de cet abattoir.

Malheureusement et contre toute attente, les producteurs de viandes rouges et les bouchers, opposés catégoriquement à la fermeture de l’abattoir, avaient ramené leur bétail à l’abattoir de la commune qui fait partie des abattoirs qui devraient être fermés pour non-conformité à la réglementation, avec l’intention d’ignorer la décision de l’ONSSA et procéder à l’abattage.

La confrontation entre les agents communaux et les producteurs de viandes rouges a entraîné une agression contre le staff communal ayant causé des blessures plus ou moins graves dont le Caïd et deux gendarmes ont été les victimes.

Une enquête a été  ouverte et les mis en cause seront poursuivis en justice.

Pour rappel, la décision de fermeture des abattoirs non conformes à la réglementation en vigueur, avait reçu un refus de la part des producteurs des viandes rouges qui s’opposent catégoriquement au transfert des abattoirs communaux à celui de Sidi Smail qui répond aux normes en vigueur, avançant que ce transfert engendrerait des frais supplémentaires.

Khadija Choukaili

Related posts

One Thought to “El Jadida : La polémique continue autour de la fermeture des abattoirs… Un Caïd et 2 gendarmes agressés à Tnine Chtouka”

  1. Carle

    Les producteurs ne pensent qu’au flouze évidemment.La santé du simple consommateur ils n’en ont que faire, l’hygiène et les normes sanitaires sont visiblement pour ces tristes individus le dernier de leurs soucis.J’aime à penser que ces individus violents savent lire et qu’entre deux verres de thé et un match de foot ils ce sont intéressé(on peur rêver)à la loi N°28-07 relative à la Sécurité sanitaire des Produits Alimentaires et ses décrets d’application N°2-10-473 et N°2-12-389.(B.O N°5822 du 18 Mars 2010)L’ONSSA est-ce que ça leur dit quelquechose.Les maladies d’origine alimentaire occupent la 2ème position (15,7%) par rapport à toutes les intoxications toutes causes confondues au Maroc. Les adultes représentent 51,51% des personnes touchées par les intoxications, suivis des enfants 26,5%. Dans le même sens, le CAPM précise que les éléments les plus incriminés sont la viande et les produits carnés (25,8%), les produits laitiers et similaires (17,1%), les aliments composites (13,4%) ensuite le poisson et les produits de la pêche (10,6%). Notons que les intoxications alimentaires sont attribuables à l’ingestion d’aliments ou de boissons contaminés par des micro-organismes (virus, bactéries, parasites).
    Un petit séjour à l’ombre pour ces violents avec quelques cours d’hygiène alimentaire ça pourrait peu-têtre les aider.

Leave a Comment