Une réunion a été tenue au sein du siège de l’Association des Producteurs de betterave à sucre à Sidi Bennour, et a été présidée par M. Abdelkader Kendil, en présence du Pacha de la ville, du vice-président de l’Office Régional de l’Investissement Agricole des Doukkalas, M. Abdelaziz Ouaka, du Directeur de l’usine COSUMAR, M. Abderrahim Hosni,  et des agriculteurs et producteurs de betterave à sucre.

Lors de cette réunion, l’accent a été mis sur la situation catastrophique qui sévit dans le secteur de la production de la betterave à sucre, en raison de la pénurie des eaux d’irrigation et le vol qu’elles subissent en permanence, si bien que l’on constate que les canaux d’irrigation sont munis d’installations de pompage de l’eau, au vu et au su des responsables de l’Office Régional de l’Investissement Agricole qui s’abstiennent d’intervenir.

Un membre de l’Association des producteurs de betterave à sucre, relevant de la région d’Abda a exprimé son étonnement quant à l’irrigation de certaines terres ne répondant plus aux procédures en vigueur de continuer à bénéficier gracieusement des eaux, aux frais des agriculteurs en situation réglementaire qui supportent la consommation illicite de ces intrus.

Ce membre a pointé du doigt l’Office Régional de l’Investissement Agricole qui assume la responsabilité de ces dépassements et qui devrait mettre un terme à l’anarchie qui sévit dans la gestion des eaux d’irrigation, en interdisant aux agriculteurs en situation non réglementaire de bénéficier de l’irrigation de leurs terres de manière illicite.

De son côté, le vice-président de l’Office Régional de l’Investissement Agricole des Doukkalas, M. Abdelaziz Ouaka, a tenté de donner une explication à ces manquements en mettant l’accent sur la situation délicate par laquelle passe le secteur, malgré la pluviométrie bénéfique que la région a connue, mais également sur la quantité insuffisante des eaux provenant du barrage Al Massira et qui ne dépasse guère 16%, en insistant sur la nécessité de négociation avec l’Agence du Bassin Hydraulique Oum Rbia pour les quantités indispensables à octroyer à la région jusqu’à la saison de récolte de la betterave à sucre.

Pour le volet relatif au vol des eaux d’irrigation, M. Abdelaziz Ouaka a simplement déclaré qu’il s’agit d’un phénomène bien connu qui perdure depuis des années, et que l’Office prendra les mesures qui s’imposent pour en limiter les dégâts, et ce, en collaboration avec les autorités et les services de la Sûreté Nationale.

L’ordre du jour de la réunion a également porté sur le réaménagement de 15 kilomètres de routes relevant de Gharbia, Zmamra, Sidi Bennour, et la zone Lfarigh. Un réaménagement qui reste insuffisant, vu que toutes les voies utilisées dans la récolte de la betterave à sucre sont très dégradées et nécessitent une réelle mise à niveau.

Les intervenants ont mis l’accent sur la nécessité de faire intervenir plusieurs acteurs économiques, acteurs dans ce secteur afin de réserver une enveloppe budgétaires en mesure de permettre le réaménagement de 200 kilomètres de routes.

Il faut rappeler que le comportement rationnel vis-à-vis de l’usage de l’eau d’irrigation s’impose aujourd’hui plus que par le passé et devient une nécessité.

 Les ressources en eau sont potentiellement limitées et la consommation dans le secteur agricole représente 92 % des eaux mobilisées. Il est donc impératif d’utiliser à bon escient les eaux d`irrigation, à travers une meilleure valorisation technique, économique et sociale de cette ressource, et veiller à combattre son gaspillage et lutter contre ce phénomène de vol des eaux d’irrigation qui devient de plus en plus courant.

https://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/02/canne.jpg?fit=600%2C360https://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/02/canne.jpg?resize=150%2C150adminsNationalUne réunion a été tenue au sein du siège de l’Association des Producteurs de betterave à sucre à Sidi Bennour, et a été présidée par M. Abdelkader Kendil, en présence du Pacha de la ville, du vice-président de l’Office Régional de l’Investissement Agricole des Doukkalas, M. Abdelaziz Ouaka, du...Source de L'information Fiable