azba3

Par Driss Tahi

La photographie est entrée par la grande porte à la galerie Abdelkebir El KHATIBI, depuis quelques années déjà , grâce à des artistes photographes comme les ténors : Abdelkader Badou et Aziz El Mehdi , ces derniers récidivent cette 13ème édition à l’occasion de « la nuit des galeries  » pour révèler au public leurs dernières photographies artistiques à travers une exposition conjointe , sous le thème : « l’image qui parle »

organisée comme tous les ans par le ministère de la culture et de la communication ; le vernissage de l’exposition a été inauguré par le directeur de la culture et de la communication Abderrahmane Aress , et de plusieurs personnalités du monde de l’Art et la culture, ainsi que quelques journalistes .

Il s’agit de deux des meilleurs photographes marocains , connus pour leur talent , et leur affection pour la ville d’El Jadida , et toutes ses richesses patrimoniales et culturelles , un amour que les deux artistes essaient de transmettre par des images qui s’expriment ;

Aussi , la mer, les chevaux, les sites historiques, où ils puisent leur inspiration, la vie des gens qu’ils côtoient dans leur quotidien, qu’ils soient des officiels ou de simples citoyens , tout cela donne à leurs objectifs les opportunités , et les conditions nécessaires afin de réussir la belle photo , et les meilleurs portraits.

Nos vétérans n’en sont pas à leurs premières expositions , et opèrent en professionnels qui collectionnent sur leurs chemins les prix et les succès .

 

Ils ont certes deux façons différentes de voir les choses à travers leurs prismes, et de les concevoir chacun selon ses attirances, un angle de vue ou un instant choisi , pour transcender le sujet , nous le transmettre , et nous révéler le beau que nous n’avions pu déceler dans les choses ordinaires .

Pourtant, ils ont en commun l’amour et la passion de l’image, comme moyen d’expression, et de la photographie en tant qu’art.

azba 1azba

Aziz Mehdi

Aziz qui privilégie les salons de chevaux, et les pistes de fantasia comme moyens de création , et source d’énergie, ce qui lui offre la possibilité de rapporter au public des moments photographiques insolites, en captant ses sujets en mouvements, un art où il excelle, comme la fantastique chute d’un cavalier…et le câlin affectueux de son cheval ; un portrait en format 1m80 × 90 exposé à la galerie Abdelkebir El KHATIBI.

azba4azba2

Abdelkader Badou

Abdelkader Badou un artiste plasticien et un photographe chercheur , qui utilise l’appareil photo et sa technologie pour réussir ce qui ressemble à une toile ,au point que ses portraits sont parfois déroutants, et poussent le spectateur à regarder de très près pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une photographie…

Pour nos deux artistes photographes , la création est une source d’énergie et de vitalité. La révéler au monde l’est tout autant.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/12/azba3.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/12/azba3.jpg?resize=150%2C150adminsDivers  Par Driss Tahi La photographie est entrée par la grande porte à la galerie Abdelkebir El KHATIBI, depuis quelques années déjà , grâce à des artistes photographes comme les ténors : Abdelkader Badou et Aziz El Mehdi , ces derniers récidivent cette 13ème édition à l'occasion de 'la nuit des...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires