popo1

Par Driss Tahi

Des anges, bleus et roses , couleur de paradis ; des enfants , jeunes poètes en herbe, ont plus que séduit une assistance , de poètes, d’artistes ( Abdelkarim El Azhar ) ,et autres intellectuels, mais aussi des enseignants, venus deguster les fruits de tant d’efforts consentis par eux , afin de réussir les prouesses , que nous avons eu la chance de suivre, et d’apprécier ,durant un temps qui a semblé très court , bien qu’il a duré des heures , étant tellement empreint d’une atmosphère de bonheur, et parfaitement digne de cette journée, ils sont venus assister, mais surtout exprimer leurs sentiments à propos de cette fête célébrée à l’occasion de la journée de la poésie , sur l’initiative de بيت للشعر  » le foyer de la poésie  »

Des poèmes écrits par des élèves, dont certains , qui après les avoir déclamé , semblent de l’avis de l’assistance qui les a écouté avec attention, présenter les signes d’un talent précoce de poètes.

Plusieurs prix ; des livres et romans offerts gracieusement par بيت للشعر « le foyer de la poésie  » ont été remis à ces jeunes poètes en herbe, par les personnalités présentes à cet événement.

Le directeur de l’institution M. BENHAYOUN a de son côté , et sous les applaudissements, promis le financement de l’édition du premier recueil de poésie de la jeune fille poète Manal Ouahrani.

C’est sous un magnifique chapiteau dressé pour abriter un événement de cette taille , que la direction de l’institution « l’ange bleu » , les enseignants, les élèves , et leurs invités ont écouté pour ouvrir le bal, le message de l’UNESCO , lu par l’une des enseignantes de l’institution, qui commence d’ailleurs par un poème de Wayne Keon :

« Prenez la lune

et une étoile

quand vous ne savez paspopo

qui vous êtes

esquissez ce tableau

entre vos mains

et rentrez à la maison

 

Prenez la lune

et faites la parler

libérez votre âme

faites la marcher

esquissez ce tableau entre vos mains

et rentrez à la maison »

 

L’espace respirait la culture , mais aussi l’art , étant orné d’une dizaine de portraits, de personnalités intellectuelles ; poètes surtout ,exposés sur chevalets, peints par le talentueux Abdellah Belabas , présent à cet événement, par excellence poétique , dont la direction confiée à Mohamed Hammoud , fut modérée avec tact , ce dernier après les présentations des poètes participants à cette fête, qui commémore la journée de la poésie, lit à l’assistance une allocution pour l’occasion, dans laquelle il profita pour mettre en exergue le rôle de la poésie dans la vie des gens en général, et sa nécessité dans l’épanouissement, et l’éducation littéraire des élèves, et des jeunes , ainsi que sa force, et son universalité, dans la mesure, où elle bannit les frontières, et rapproche les peuples.

Vint ensuite l’intervention des poètes et écrivains Saïd Ahid, Abdellah Belabbas, Malika Fikri, Nourredine Zouitni , et Said, ETTACHFINI , qui ont lu quelques strophes de leurs recueils , sous un chapiteau plein à craquer.

Seul le poète Mourad El KHATIBI, était absent, et a du s’excuser d’après les organisateurs.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/popo.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/popo.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésPar Driss Tahi Des anges, bleus et roses , couleur de paradis ; des enfants , jeunes poètes en herbe, ont plus que séduit une assistance , de poètes, d'artistes ( Abdelkarim El Azhar ) ,et autres intellectuels, mais aussi des enseignants, venus deguster les fruits de tant d'efforts consentis...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires