El Jadida : La honte… Une femme accouche en plein air au jardin de l’hôpital Mohammed V

En cette matinée du mardi 18 février, une jeune femme a été contrainte de mettre au monde son bébé, en plein air, au sein du jardin de l’hôpital Provincial Mohammed V, après avoir essuyé tout bonnement le refus de la part des sages-femmes qui n’ont pas voulu l’admettre alors qu’elle était en plein travail et sur le point d’accoucher.

Au point de débordements où en sont arrivées les choses, on ne peut même plus parler d’anarchie ou de laisser-aller. Il s’agit tout simplement de faillir à une mission humanitaire punit par la loi. Non-assistance à personne en danger est un délit que le personnel de l’hôpital Mohammed V se permet sans subir aucune sanction.

C’est à croire que cet hôpital, Provincial de surcroît, ne relève d’aucune structure et que le staff qui y travaille est totalement indépendant et libre de prendre les décisions qui lui chantent.

Que fait-on du droit constitutionnel à la santé et du droit à la vie tout simplement ?

 Des concepts que, malheureusement, le personnel de cet établissement feigne d’ignorer.

Où sont les autorités qui devraient être là pour aider les citoyens et veiller à leur sécurité, prioritairement, physique ?

A quand un hôpital « humaniste » où la vie des citoyens sera au-dessus de toute autre considération ?

A quand une ville où on peut simplement vivre décemment en bénéficiant de tous les droits que la constitution garantit à tout citoyen ?

Y a-t-il quelqu’un en mesure de répondre ?

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment