razi 1

Par: Driss Tahi

Sous le thème : « La femme dans l’enseignement, un modèle de la créativité féminine » le lycée technique Errazi fête la journée mondiale de la femme, sous la coupole du théâtre du centre culturel au sein de l’ENCJ.

La journée la plus longue du calendrier, puisqu’elle commence tôt et se poursuit toute une vie.

Des étudiants, des universitaires , la ligue des femmes écrivaines d’El Jadida , l’association des parents d’élèves ,et plusieurs personnalités d’horizons divers, venus présenter dans une ambiance festive et empreinte de grandes émotions leur témoignage en faveur du rôle de plus en plus important ,voire déterminant joué par la femme dans tous les domaines de la vie ,et notamment dans celui de l’éducation.

Sensibiliser les élèves au droit des femmes , à l’égalité homme / femme, tel était manifestement l’objectif des organisateurs de cette fête .  Ces derniers  ont aussi mis en exergue durant leurs interventions, les progrès réalisés au cours de ces dernières années par les élèves de sexe féminin, hissées aujourd’hui grâce à leur patience ,leur abnégation ,et aux énormes efforts consentis pour combattre les idées préconçues d’un entourage malheureusement encore  hostile des fois,  à leur épanouissement. Un environnement  où la femme peine , mais réussit pourtant à se faire une place , allant souvent jusqu’à atteindre au classement les mêmes rangs, sinon mieux que ses camarades de sexe opposé.

 

De belles prestations offertes ont ponctué cette soirée ; des chansons, des lectures, de poèmes et des éloges faits à la femme par les élèves du lycée technique Errazi  qui ont brillamment animé et égayé dans les trois langues cette soirée dont les moments ont été gérés et dirigés avec compétence et de main de maitre par Madame Amina Lebjioui et M. Ben Aïcha .

Une fête qui a aussi connu plusieurs cérémonies d’hommages rendus à certaines icônes féminines, dont la grande dame jdidie figure de proue et symbole de la lutte contre les préjugés et l’exclusion de la femme depuis des décennies, symbole aussi de la réussite, de l’acharnement , une battante qui s’est distinguée ,et qui a gravi sans cesse les échelons dans les plus prestigieuses universités de par le monde ,l’archéologue Niamat Allah  El Khatib Boujibar .

D’autres femmes du monde de l’éducation se sont vues honorées par la même occasion , en témoignage de leur dévouement, et pour leurs efforts dans l’accomplissement de leurs tâches ,sous les applaudissements d’un public composé à majorité d’élèves et d’étudiants.

Honorer la femme en reconnaissant tous ses droits, c’est lui donner plus de liberté, l’encourager à s’intégrer davantage, et par conséquent l’impliquer dans tous les rouages de la vie, afin qu’elle puisse apporter sa riche contribution au développement et au progrès du pays.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/04/razi.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/04/razi.jpg?resize=150%2C150adminsJdidis à la UnePar: Driss Tahi Sous le thème : 'La femme dans l’enseignement, un modèle de la créativité féminine' le lycée technique Errazi fête la journée mondiale de la femme, sous la coupole du théâtre du centre culturel au sein de l'ENCJ. La journée la plus longue du calendrier, puisqu'elle commence tôt et...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires