El Jadida : La course à la présidence communale provoque de réelles batailles au sein des communes relevant de la province

Le moins que l’on puisse dire c’est que ça bouillonne au niveau des communes rurales, en particulier à Haouzia où des conseillers ont sollicité l’intervention du Gouverneur pour leur assurer la protection, ce lundi,  jour de vote du président de la commune et de ses subordonnés. Un vote qui a été reporté deux fois par insuffisance du quorum.

Cette demande serait basée sur la grande affluence qu’ont connus les alentours de la Commune et de la Caidat de Haouzia le 13 septembre, jour du dépôt des candidatures et les 20 et 23 septembre, jours qui étaient prévus pour les votes du président et des vices présidents.

Certains rumeurs relatives au port d’armes blanches par certains ont semé la panique parmi les candidats qui ont ainsi sollicité l’intervention des autorités locales pour leur protection.

Un vote qui risque de connaitre beaucoup de remous, surtout après la mort, par Covid, de l’ancien président décédé, en pleine campagne électorale. Une situation qui a laissé la porte ouverte aux spéculations et qui a eu pour conséquences une concurrence sans précédent et une course sans merci au pouvoir, que concède le siège du président de la commune.

La situation est également alarmante au niveau de la Commune de Laghdira où certains « sympathisants » des candidats promettent un lundi sanglant si leur candidat n’est pas élu président.

Des élections communales qui se transforment en batailles entre clans et ne présagent rien de bon quant à l’intérêt du citoyen qui devrait être au-dessus de toute autre considération.

Espérons que ces présidents élus seront réellement dans le feu de l’action et tiendront leur rôle de défenseurs des intérêts des citoyens, en redynamisant l’activité dans tous les secteurs de la province, tel qu’ils l’ont promis lors de leur campagne électorale.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment