El Jadida :Khatiba Moundib élue poète Doukkala 2019

64670193_616189702122509_5322935424438501376_n

Par : Driss Tahi

La 14ème édition 2019 du poète Doukala consacre le titre à Khatiba Moundib.

Lors d’une cérémonie le 30 juin , marquée par des émotions intenses, autant de discours de reconnaissance à l’égard de la nominée, et ponctuée de déclamations poétiques ,par tous les participants.

Dans une ambiance intellectuelle et bon enfant, au sein du théâtre de l’église à la cité portugaise, en présence d’un auditoire attentionné , du directeur du théâtre le comédien Hicham Bahloul, de poètes , d’artistes , et de journalistes.

Khatiba Moundib dont le nom sonne aujourd’hui comme une figure emblématique dans le monde de la culture dans la région, étant la présidente de la ligue marocaine des écrivaines ,section EL JADIDA .

Auteure de plusieurs recueils de poésie, dont :  » bribes d’une vie  » et  » larmes de sang  » .

Le sacre de poète de l’année attribué à Khatiba Moundib, vient à justenafs titre couronner un parcours riche en réalisations en tant que : acteur associatif dynamique, avec aussi autant de prouesses sur le plan de la promotion de la culture dans la ville , et pour concrétiser un état de fait ,et une reconnaissance amplement méritée de la part d’un large auditoire, à l’égard de la nominée en tant que poétesse et romancière.

Organisée par l’association Ismaelia , dirigée par son président Bouchaib Nefsaoui, cette 14ème édition ,autant que les précédentes, s’inscrit comme un succès ne serait ce que par sa tenue, et sa persévérance , voire son acharnement dans les conditions difficiles que nous connaissons , face à l’absence du moindre appui de la part de ceux qui sont censés encourager, et promouvoir la culture dans la région .

Néanmoins, le programme de la rencontre a connu la présence de grands poètes , comme Saïd Ahid, Kaddour Souali, Anas Bouamri , yasine Khamlichi , Fatiha Ahmed , Ibtisam Karouach, Mohamed Chahim , et d’autres …venus d’ailleurs comme Ahmed Khalifa , Ousama Bouhafa , Mais à Ravalomanana, Saïd Sghir , et Fatima Zahra Merzouki.

Tous se sont succédés sur la scène pour la lecture chacun de quelques poèmes issus de leurs recueils , harmonisée et mise en valeur par l’accompagnement musical du brillant luthiste Nourredine Tabit .

D’autres prestations musicales au programme, ont ainsi animé une partie de la soirée sous les applaudissements du public.

La rencontre fut honorée par une invitée de marque, la plasticienne Rabiaa El Kodmiri venue d’Allemagne.

Le titre de jeune poète est revenu cette année à Manal Ouahrani.

Related posts

Leave a Comment