El Jadida : Impossibilité de l’hôpital Mohammed V à satisfaire les citoyens demandeurs de tests PCR

Inutile de décrire la grande confusion et l’encombrement qui sévissent actuellement au sein de l’hôpital Mohammed V.

Vu la flambée de nouveaux cas de contaminations au civid-19 et du nombre de décès que connaît le Maroc ces derniers jours, se diriger vers un hôpital pour effectuer un test s’impose progressivement comme une nécessité urgente dans la conscience collective de certains, surtout parmi ceux qui ont côtoyé un malade souffrant du covid.

En l’absence de laboratoire autorisé à effectuer ces tests à El Jadida, l’hôpital Mohammed V est pris d’assaut, surtout par les citoyens doutant de leur éventuelle contamination, après avoir été en contact avec des personnes contaminées.

C’est dans ce cadre de promiscuité intolérable en temps de forte propagation du virus, qu’un citoyen soupçonnant son éventuelle contamination, a semé une grande confusion au sein de l’hôpital, en exigeant, dans une colère intolérable, sa soumission au test PCR.

Le personnel n’a eu d’autre choix que de faire appel à la Sûreté Nationale pour leur intervention urgente.

Cependant, une question incontournable et pertinente s’est posée pour les agents en charge de transférer ce citoyen au poste pour enquête. Comment appréhender un éventuel porteur du virus et l’emmener au poste pour une déposition sans courir le risque qu’il transmette le covid aux agents de police et à tous ceux qui doivent le côtoyer dans le cadre de leur mission d’interrogatoire ?

En pareille situation, et en l’absence d’un protocole de protection garantissant la non-transmission du virus, la confusion  continue de règner.

Il faut noter que des centaines de personnes se trouvent concentrées, sans aucun respect des mesures de distanciation, au sein de l’hôpital qui ne peut satisfaire les attentes de tous ces citoyens, vu le matériel basique de dépistage et le nombre limité de tests disponibles  dont il dispose, en plus du manque flagrant en ressources humaines.

Une problématique, qu’il devient urgent de traiter, en ouvrant au moins un centre dédié à la réalisation des tests PCR, à l’instar des autres villes du Royaume, afin de décongestionner l’hôpital provincial déjà saturé.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment