La femme qui a été retrouvée égorgée à My Abdellah, en ce dimanche a été identifiée grâce à la collaboration des habitants de R’tam, dont une femme a retrouvé son téléphone portable et a alerté la police.

Avec cette pièce à conviction, les agents de la Gendarmerie Royale, en charge de l’affaire ont pu rentrer en contact avec certains de ses contacts sur son répertoire téléphonique et ont pu déterminer ainsi son identité.

Agée de soixante ans et originaire de Sidi Bennour où elle résidait à l’avenue Allal Ben Abdellah, la défunte était mère de cinq enfants.

Selon l’un de ses enfants qui était en sa compagnie depuis le vendredi, elle s’était déplacée à El Jadida pour rendre visite à son autre fils détenu à la prison de Sidi Moussa, et aurait déclaré, après la visite à la prison, qu’elle allait rentrer chez elle en compagnie de sa sœur et de sa fille.

Le fils de la défunte a affirmé que sa mère avait reçu un appel de la part d’un intermédiaire qui était en contact avec elle pour finaliser la procédure d’un éventuel recrutement de son fils à Jorf Lasfar et pour la signature du supposé contrat d’embauche.

L’intermédiaire en question qui devait rencontrer la défunte aurait disparu, ce qui laisse supposer qu’il est probablement lié à ce crime.

L’enquête se poursuit et les investigations vont bon train afin de retrouver cet intermédiaire et pouvoir comprendre et déterminer les causes de ce crime ignoble.

Affaire à suivre.

Khadija Choukaili

https://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/moulay.abdellah1.jpg?fit=480%2C480https://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/moulay.abdellah1.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionLa femme qui a été retrouvée égorgée à My Abdellah, en ce dimanche a été identifiée grâce à la collaboration des habitants de R’tam, dont une femme a retrouvé son téléphone portable et a alerté la police. Avec cette pièce à conviction, les agents de la Gendarmerie Royale, en charge de l’affaire ont pu rentrer...Source de L'information Fiable